Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Reportage

ARTE Reportage

Le magazine d'actualité internationale. Tous les samedis à 18h35. Présenté en alternance par William Irigoyen et Andrea Fies.

> ARTE Reportage > Bulgarie : les enfants perdus du socialisme

Samedi 22 septembre 2012 à 18h35 - 27/09/12

Bulgarie : les enfants perdus du socialisme

De Galina Breitkreuz – ARTE GEIE - France 2012

Vingt ans après la fin du socialisme, la Bulgarie détiendrait un triste record : celui du pays au plus grand nombre d’enfants abandonnés. En 2010, environ 36.000 enfants, sur une population de 7 millions d’habitants, vivaient encore dans des orphelinats

Previous imageNext image

Enfants «difficiles» ou handicapés, ils ont été placés dans des centres de rééducation, confiés aux soins de l'Etat, élevés par un personnel professionnel et zêlé. Une éducation sans âme, qui s'obstine à gommer l'individu, qui apprend à "filer droit", obéir, se taire. Une éducation sans amour qui laisse des traces indélébiles.

Pourtant, l’espoir renaît. Dans un pays où les mentalités restent encore imprégnées par quarante ans de dictature, le foyer de Choumen, dans le Nord-Est, qui abritait 104 jeunes enfants en 2010, a réduit ses résidents à 42 avec l'aide de l'UNICEF et d’ONG bulgares, notamment pour former des familles d'accueil, une nouveauté en Bulgarie.

Abandonné tout bébé, Radko Vasiliev, 15 ans, vit dans une petite structure de l’organisation Agapedia à Sofia. Au lieu d’être 200 comme à l’orphelinat, ils ne sont plus que quelques enfants placés dans cette maison.
Ivan Ivanov est à l’origine de cette initiative. Il vit avec les enfants, partage leurs joies et leurs peines au quotidien, comme dans une vraie famille. Pour la première fois, au-delà de l’assistance publique, ils découvrent, enfin, la chaleur humaine...

ARTE Reportage
vendredi, 28 septembre 2012 à 10:35
Pas de rediffusion
(France, 2012, 52mn)
ARTE

Edité le : 20-09-12
Dernière mise à jour le : 27-09-12