Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Metropolis

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

> Prochaines émissions > Samedi 7 juin 2008

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

Metropolis

16/05/08

Samedi 7 juin 2008

Prochaines émissions

« Tout fou, tout foot » : coup d’envoi du Championnat d’Europe de football
A Vienne, le ballon règne en maître - pour un temps du moins ! Pour le Championnat d’Europe de football 2008, la capitale autrichienne va se muer en « Ballywood ». Mais les « performances », loin de se cantonner aux stades, vont investir toute la ville : avenues artistiques, expositions et représentations théâtrales. Metropolis se rend sur quelques hauts lieux du programme, parmi lesquels l’époustouflante exposition « Herz: Rasen » (« Tout fou, tout foot »).

Une Suisse excentrique - Le monde fabuleux d’Erika Stucky
La comédienne, chanteuse et cabarettiste suisso-américaine est en train de conquérir les cœurs et les scènes du monde. Look punk et lèvres cerise, elle a une manière bien à elle de revisiter les standards de la pop. Metropolis » a rencontré l’artiste et jeté un œil curieux sur son univers - sous la rampe des projecteurs et dans les coulisses.

Asian Punk Boy Terence Koh
Pour les uns, il a le génie de sa propre mise en scène, alors que d’autres voient déjà en lui le nouveau Warhol. En tout cas, Terence Koh est à lui seul une éblouissante œuvre d’art global. Ce punk asiatique, préférant rester dans l’adolescence plutôt que de devenir adulte, veut expédier le visiteur dans un voyage vers l’inconnu, un voyage à travers quatre continents vers le Nirvana et le Néant.

Michael Chabon : Le Fédération des policiers yiddish
Le nouveau roman intitulé « The Yddish Policemen’s Union» (La Fédération des policiers yiddish) à peine paru, les frères Coen annonçaient déjà leur intention de l’adapter à l’écran. Metropolis a rencontré l’auteur.

Les BD chinoises arrivent en force
Même si elles sont encore inconnues en Europe, les BD chinoises ont suivi un développement intéressant. Fin mai, dix représentants rendent visite au Salon de la BD d’Erlangen et présentent leurs travaux. La BD chinoise est l’héritière d’une tradition, en tant qu’outil de propagande politique notamment, mais aussi comme support pédagogique dans les écoles. Pour les jeunes rebelles de la BD chinoise, leur art est aussi un moyen de critiquer ouvertement le régime politique. Metropolis les a rencontrés au Salon de la BD.

Edité le : 15-05-08
Dernière mise à jour le : 16-05-08