Taille du texte: + -
Accueil > Autres thèmes > Art Basel

JOURNAL DE LA CULTURE - 16/06/06

Art Basel

Art Basel, un évènement du monde de l'art entre glamour et contre courant

Autres thèmes

Voir le reportage (real video - 3mn06)

Des prix en hausse
Une fois de plus, Art Basel confirme son excellente réputation. Il n'existe qu'un seul mot d'ordre : toujours plus ! Plus d'espace, plus de glamour, et plus de bénéfices ! Art Basel, c'est un mélange entre le Pays des Merveilles et Lunapark. La tendance est au gigantisme : plus c'est voyant, mieux ça se vend. Sur certains stands, on peut même lire "Accès à vos risques et périls" . Ici, le vertige ne vient pas seulement des oeuvres d'art ce sont aussi les prix qui font tourner la tête. Cette année, le prix record revient à un triptyque de Francis Bacon qui s'est vendu à 24 millions d'euros. Il s'agit de trois études du corps humain, datant de 1970.

Une chance pour de jeunes galeristes
Beaucoup moins chère coûte une création de l'artiste Mathilde Rosier. Ici, on la considère comme une petite nouvelle venue de Paris. Elle a mis en scène une installation vidéo, poétique et pleine de charme. C'est grâce à cette présentation que sa galeriste, Gwénolée Zürcher, a réussi à pénétrer dans le saint des saints de l'art contemporain. "C'est une bonne occasion pour se faire connaître. Ici à Bâle se rencontrent tous les collectionneurs, les critiques et les institutions qui travaillent pour l'art contemporain. On a vraiment l'impression que tout le monde y va et que c'est le meilleur endroit pour se faire connaître, c'est phantastique!"

Une douce critique du marché de l'art
L'artiste américain Martin Kersels livre la meilleure réflexion sur le marché de l'art, en passe de s'effondrer : il ne s'est pas seulement contenté de mettre une chambre d'ado sens dessus dessous, il en a fait une immense essoreuse! Une oeuvre qui sied parfaitement à la foire et aux incohérences du marché de l'art. Celui qui travaille à contre-courant est l'artiste allemand Peter Piller, qui collectionne de banales photos découpées dans les journaux régionaux. C'est lui qui obtient cette année le prix Baloise à Art Basel. Signe que l'art minimaliste a lui aussi ses chances, malgré la mégalomanie qui règne sur le marché de l'art.
..............................................
Art Basel
du 14 au 18 juin 2006
Bâle - Suisse
>> Le site officiel

..........................................................................................
Le Journal de la culture
Du lundi au samedi à 20.00

Edité le : 16-06-06
Dernière mise à jour le : 16-06-06