Taille du texte: + -
Accueil > Forum des Européens > Le Forum des Européens > Nouvelles énergies ?

11.09.04 A 19.00 - 13.09.04 A 17.00 / Le FORUM des Européens - 10/09/04

Vivre sans pétrole

Présentation : Anne-Sophie Mercier et Matthias Beermann.


Alors que le prix du baril de pétrole reste à un niveau élevé et pourrait encore augmenter, les questions sur les réserves restantes d'hydrocarbures ressurgissent. Selon la plupart des experts, il faut s'attendre à manquer de pétrole dans le courant du XXIème siècle. Pour les plus optimistes, nous en avons encore pour 50 ans. Mais pour d'autres, la fin du pétrole est déjà là. Le défi est donc de taille : il s'agit certes de trouver des substituts aux énergies fossiles, en donnant la priorité aux énergies renouvelables. Mais c'est aussi tout notre comportement énergétique qui serait à revoir. Comment l'Europe se prépare t-elle à l'après-pétrole ?



L’invité : Jacques Attali
Docteur d'Etat en Sciences économiques, Jacques Attali est professeur, écrivain, conseiller d'Etat, conseiller spécial auprès du Président de la République de1981 à 1991, fondateur et premier président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement à Londres de 1991à 1993, Jacques Attali (www.attali.com) est maintenant président de A&A, société internationale de conseils, (www.aeta.net) spécialisée dans les nouvelles technologies, basée à Paris, et le fondateur et président de PlaNet Finance (www.planetfinance.org), organisation internationale à but non lucratif, rassemblant l'ensemble des institutions de microfinance du monde. .
Il est le fondateur en 1980 de Action Contre la Faim; en 1984 du programme européen Eurêka (programme majeur européen sur les nouvelles technologies qui a inventé, entre autres, le MP3). Il a aussi lancé en 1989, un programme international d'action contre les inondations catastrophiques au Bangladesh. Jacques Attali a récemment conseillé le secrétaire général des Nations Unies sur les risques de prolifération nucléaire.


LES REPORTAGES

Aberdeen, capitale du pétrole cherche reconversion

Ville champignon du Nord-Est de l'Ecosse, Aberdeen a eu son heure de gloire. Dans les années 70, ce petit port de pêche a connu une véritable révolution. Après la découverte de plusieurs gisements de pétrole en Mer du Nord, elle est devenue la capitale européenne du pétrole. Avec ses plates-formes off-shore, elle a fait du Royaume-Uni le 5ème exportateur mondial d'hydrocarbures.
Mais aujourd'hui, la fête semble finie. Les compagnies ont compris que les réserves sont en train de s'épuiser. Les autorités aussi. La ville réfléchit à son avenir, à sa reconversion. Alors elle se tourne vers les énergies renouvelables, celles où elle a déjà un savoir-faire : exploiter la force des marées, par exemple. Sera-ce suffisant pour sauvegarder des milliers d'emplois ?


Les biocarburants, une solution de remplacement

L'agriculture est un des secteurs les plus gourmands en pétrole. Mais c'est aussi le secteur d'où pourrait venir la solution. Colza, betteraves, céréales, nombreuses sont les plantes utiles à la fabrication de biocarburants.
D'ailleurs, ils sont quelques uns à avoir compris qu'il n'est pas trop tôt pour penser à l'après-pétrole. A Agen, Alain Juste a créé sa propre société, Alergenol, après avoir mis au point un biocarburant à base d'huile de tournesol. Cela fonctionne, et M. Juste avait même commencé à commercialiser son carburant…avant que l’état ne le condamne à payer la Taxe Intérieure sur les Produits Pétrolier. Les intérêts des compagnies pétrolières pèsent lourd dans l'affaire. Une injustice, selon l'entrepreneur, persuadé que les biocarburants devraient être encouragés par les pouvoirs publics plutôt qu'être taxés.


Fribourg, la ville modèle

Trouver des solutions de remplacement au pétrole, c'est bien. Changer nos comportements en économisant l'énergie, c'est mieux.
La première source d'énergie en Europe, ce sont …les économies d'énergies. En Allemagne, à Fribourg, on semble avoir pris de l'avance en la matière. La ville se veut championne d'Europe de l'écologie. Energie solaire, vélos, co-voiturage, énergie éolienne…le gaspillage est traqué où qu'il se trouve.
C'est dès le plus jeune âge qu'on sensibilise les habitants. A l'école, on donne des cours d'environnement. : la tradition écologique de la ville doit se perpétuer. Et si le meilleur substitut au pétrole, c'était de changer nos comportements ?

.............................................
Le Forum des Européens
Tous les samedis à 19h00
Rediffusion sur le câble et le satellite les lundis à 17h00.

Edité le : 09-09-04
Dernière mise à jour le : 10-09-04