Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Metropolis

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

> Cette semaine > Matthias Meyer

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

Metropolis

28/06/12

Visite d’atelier: De ce qui est réellement visible – un cycle du peintre Matthias Meyer

« Je peins des allusions et j’évoque le souvenir de ce que nous avons vu », déclare l’ancien élève de Gerhard Richter, lorsqu’il évoque la fonction de mémoire qui distingue son art.

Previous imageNext image
Matthias Meyer est né en 1969 à Göttingen. Il est diplômé de l’Académie des Beaux Arts de Düsseldorf et vit à présent à Mülheim an der Ruhr. Dans ses œuvres, les couleurs, la réalité, les différents plans et profondeurs, la figuration et l’abstraction forment un lacis. L’huile et les solvants perlent sur la toile, le tableau vit sa propre vie.

Son exercice favori : la peinture d’après nature. Ses modèles : Turner, Breughel, Monet, Munch, Doig et bien sûr Gerhard Richter. Sa technique : à partir de photos, Matthias Meyer effectue des esquisses colorées à l’acrylique d’un motif qu’il réalise ensuite directement sur la toile, sans trame ni croquis. Toutes ses œuvres sont habitées par cette esthétique de l’esquisse et cette fidélité au motif.

De préférence des motifs naturels. Matthias Meyer se laisse guider par ses images. Celles-ci donnent volontiers dans une atemporalité où le fantastique se mélange au mystère, souvent parsemées d’ombres émaciées, autant de figures qui flottent à travers l’œuvre et la font vibrer.

Lien vers le site officiel du peintre (en allemand) :
www.meyer-matthias.de



Auteur : Marion Ammicht

Edité le : 25-06-12
Dernière mise à jour le : 28-06-12