Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Cinéma sur ARTE > Cinéma sur Arte > Victor Victoria

Cinéma sur ARTE - 19/10/11

Victor Victoria

Film de Blake Edwards (Royaume-Uni, 1981, 2h08mn)
Avec : Julie Andrews (Victoria Grant/le comte Victor Grazinski), James Garner (King Marchand), Robert Preston (Carroll “Toddy” Todd)
Scénario : Blake Edwards, Hans Hoemburg, Image : Dick Bush, Production : Artista Management, Ladbroke, MGM, Peerford Ltd.

Poussée par un comédien gay, une chanteuse d'opérette au chômage se déguise en travesti pour conquérir la scène. Une comédie virevoltante, à la fois burlesque et glamour, signée Blake Edwards (La panthère rose).


1934. Après une audition ratée en dépit de sa superbe voix d'opéra, Victoria erre affamée et sans le sou dans Paris. Elle décide alors de s'offrir un repas à l'oeil dans un restaurant luxueux en introduisant un cafard dans sa salade. Toddy, chanteur gay fauché qui l'avait remarquée au cabaret, se joint à elle. Alors qu'ils viennent d'échapper de justesse à l'addition, les deux nouveaux compères, transis par la pluie, se rendent chez Toddy pour se sécher. Là, celui-ci a une idée : faire passer Victoria pour un comte polonais renié par sa famille, parce qu'artiste et homosexuel. Aussitôt, Victoria devient la coqueluche du Tout-Paris...

À partir du scénario d'un vieux film allemand des années 30, le réalisateur de la célèbre Panthère rose fait des merveilles, avec son complice Henry Mancini à la musique. De déguisements en quiproquos, de mensonges en aveuglements, les jeux de l'ambiguïté et des apparences s'enchaînent comme dans une ronde théâtrale de Marivaux. Avec, au centre de la scène, une équivoque Julie Andrews, qui, vingt ans après, troque ses sages habits de Mary Poppins contre un élégant costume trois-pièces et des robes à paillettes. Car même si les séquences grotesques restent ici le péché mignon du cinéaste, burlesque raffiné, légèreté et glamour sont aussi de la fête. Aux gags (bagarres, chutes et autres tartes à la crème) succèdent les prestations pleines de grâce de Julie Andrews, des dialogues et des scènes savoureusement drôles. Une habileté dans la mise en scène qui relança la carrière de Blake Edwards.

Victor Victoria
mercredi, 16 novembre 2011 à 14:45
Pas de rediffusion
(Royaume Uni , 1982, 128mn, VM)
ARTE F

Edité le : 19-10-11
Dernière mise à jour le : 19-10-11