Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> > Urban Stargazing

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

New School Stargazing - 14/06/12

Urban Stargazing

Si vous vouliez contempler quelques étoiles dans le ciel londonien, il y a fort à parier que les innombrables néons vous en empêcheraient... On peut en dire autant des autres métropoles d’Europe, bien sûr ; mais à Londres, on est bien décidé à faire quelque chose. Ou plutôt : Oscar LHermitte , un Français, est passé à l’action. Il réalise des constellations artificielles à partir de LED, de fibre de verre et de fils de nylon, pour nous permettre de goûter à nouveau au plaisir de contempler une nuit étoilée.

Previous imageNext image
Oscar a douze constellations à son répertoire, dont certaines sont fantaisistes, comme « La V2 », « Le moustique » ou « La guitare » (de Jimi Hendrix). À l’aide de ces créations, le Français raconte des histoires qui ont toutes quelque chose à voir avec Londres, son port d’attache.

Au crépuscule, il part avec Yann et Gwendal, deux membres de l’équipe Urban Stargazing. Le trio doit attendre qu’il fasse assez sombre pour accrocher ses constellations entre les arbres, par peur de la police. Car Oscar a déjà passé une nuit au poste : l’un des rayons laser avec lequel il voulait créer ses étoiles factices avait involontairement touché un hélicoptère de la police, qui avait failli s’écraser.

Les bobbies n’apprécieront pas davantage son nouvel accessoire. Au moyen d’une canne à pêche transformée en fronde, associée à une balle de tennis, il lance au-dessus des frondaisons les fils de nylon auxquels sont accrochées les constellations. Puis délicatement, il tire vers le haut son frêle édifice en fibre de verre. Tout ça pour un instant d’émerveillement.
 
Oscar Lhermitte
« Quand on observe les étoiles, on est pris par un sentiment d’humilité. C’est vraiment fascinant ! Chaque point blanc dans le ciel représente tout un système, des millions de fois plus vastes que notre planète. Il est difficile de trouver les mots pour dire ce que je ressens quand je regarde les étoiles. C’est une expérience incroyable. »
 
Oscar poste sur la Toile les coordonnées GPS de ses œuvres d’art. Car on pourrait bien les prendre pour des constellations tout à fait naturelles.

 

Liens :

Tracks
mercredi, 27 juin 2012 à 04:00
Pas de rediffusion
(Allemagne, 2012, 52mn)
WDR

Edité le : 12-06-12
Dernière mise à jour le : 14-06-12