Taille du texte: + -
Accueil > Livres / BD > Lindbergh, Peter

10/11/06

Untitled 116 de Peter Lindbergh

C'est un fait : la mode et la jeunesse dictent les canons de la beauté. Mais qui mieux que le grand photographe Peter Lindbergh pouvait décider qu'il en serait... autrement ? Lui qui a photographié les plus belles femmes du monde, mannequins ou stars de cinéma, rassemble dans un nouvel ouvrage 116 portraits de femmes, connues ou même inconnues.

Voir le reportage (real video - 2'59)

Les plus grandes stars sont passées devant son objectif. Depuis toujours, Peter Lindberg célèbre le glamour ; il est l'un des plus grands portraitiste et photographes de mode de notre époque. Son esthétique de l'instantané est unique, subtile et remplie d'une sensualité mystérieuse.

Lorsqu'il photographie des femmes, il met en lumière leur personnalité. Ces vingt dernières années, Lindbergh a activement participé à l'émergence d'une nouvelle image de la femme. Son nouveau livre de photos présente principalement des portraits mélancoliques, des femmes émancipées mais fragiles. Leur beauté irradie de l'intérieur. Pour Lindbergh, cette beauté correspond à un idéal nouveau et moderne.

"Pour moi, la beauté classique est ennuyeuse. Je trouve que la beauté est toujours personnelle ; ce n'est pas qu'une question de géométrie ou de classicisme. Je pense que les rides et l'expérience qui se reflètent dans ces visages, sont beaucoup plus intéressants que ce qu'on a l'habitude de voir, que cette beauté banale qui ne donne pas à réfléchir."
Peter Lindbergh

Dans ses portraits, Peter Lindbergh part en quête de l'âme. Il se concentre surtout sur des femmes de plus de soixante ans, sans maquillage. Il refuse d'ajouter des artifices aux visages de Pina Bausch ou de Jeanne Moreau, d'effacer les rides et l'âge.

"Jeanne Moreau est la femme que j'admire le plus et que je trouve la plus belle, avec ma femme. Son visage dégage une telle force, une telle tendresse, un tel vécu."
Peter Lindbergh

Aujourd'hui, à soixante ans, Peter Lindbergh regrette souvent d'avoir véhiculé pendant tant d'années une image superficielle de la femme, avec ses photos de mode, de publicité et surtout le célèbre calendrier Pirelli.

"On en parle souvent. Même si je ne participe pas à ce culte de la jeunesse, si l'image de la beauté de la femme est tombée aussi bas, j'en suis un peu responsable. Aujourd'hui, il n'y a plus que les jeunes de 18 ans que l'on trouve beaux. C'est vraiment dramatique."
Peter Lindbergh

Edité le : 10-11-06
Dernière mise à jour le : 10-11-06