Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> > Marilyn Manson

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

Metal - 13/07/12

Tracks - Marilyn Manson - Le cauchemar de l'Amérique

La provo, chez cette créature du Middle West, c'est une seconde nature.

Revoir le sujet dans son intégralité

Marilyn Manson s'attaque aux fondements de l'Amérique, et avant tout à la religion chrétienne et ses représentants qu'il accuse de tous les maux.

En 10 albums, sous les traits de l'Antichrist Superstar, il sappe les valeurs familiales, l'éducation, et l'industrie du rêve hollywoodien. Tout ce que touche Marilyn Manson devient sulfureux, ce qui lui vaut d'être menacé de mort par les garants de l'ordre moral.

"Je reçois tout le temps des menaces de mort depuis le massacre de Columbine. Ca ne me fait pas peur, ça me fait vivre chaque jour à fond et ça me fait créer des choses comme s'il n'y avait pas de lendemain parce que je ne serai peut-être plus là." Marilyn Manson

Né en 69 dans l'Ohio, Brian Warner est le fils unique d'un représentant en meuble et d'une infirmière. Ses parents l'inscrivent à l'Heritage Christian School, une école catholique.

Raté ! Durant la guerre du Vietnam, le père de Brian fait partie des équipages d'hélicoptère qui répandent un terrible défoliant censé éradiquer toute la végétation. De retour au pays, beaucoup de ces soldats donneront naissance à des enfants lourdement handicapés : le futur Marilyn Manson grandit avec eux.

Dans ses premiers clips, Marilyn Manson n'a pas encore fini sa transformation et apparaît à visage découvert.

Chaperonné par Trent Reznor, le leader des Nine Inch Nails, son groupe s'appelle "Marylin Manson and the Spooky Kids". A l'époque, Brian est encore journaliste. Marilyn Manson explose en 96, dans le sillage de la tournée de tous les excès: Antechrist Superstar. Il en sort un livre autobiographique: "Mémoires de l'enfer", où il raconte la prison, ses relations avec les satanistes, la drogue et sa bisexualité.

En mariant le gourou serial-Killer Charles Manson et le glamour de Marilyn Monroe, Brian Werner a inventé une esthétique de l'horreur. Un phénomène d'attirance-répulsion devenue un fond de commerce: aujourd'hui, sa créature fait autant rêver qu'elle fait peur.

Revoir le sujet dans son intégralité :



Edité le : 03-11-10
Dernière mise à jour le : 13-07-12