Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> Tracks du 17 juin 2010 > Johnny Clegg

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

22/02/11

Tracks - Johnny Clegg - Zoulou blanc militant

Un reportage d'Aldo Lee

Previous imageNext image

Avant de devenir le plus fidèle allié de Mandela, Johnny Clegg était guide de brousse, parmi les zoulous. C'est là qu'il a appris le légendaire lancer de jambes qui l'a rendu célèbre.

Après des escales en Angleterre, Israël et en Rhodésie, Johnny n'a que cinq ans quand il débarque en Afrique du Sud; et seulement 9
ans quand son beau-père, journaliste de faits divers, l'emmène pour la première fois dans les townships.
Le petit blanc découvre alors le sort qui est réservé à ses frères noirs. Première claque.
En 66, un de ses copains l'entraîne dans une arrière-cour pour assister à une fête traditionnelle zouloue. C'est là que le petit blanc se prend sa deuxième grosse claque.

Johnny Clegg : Ils étaient dans une cour au milieu des immeubles et ça amplifiait le son. Et puis tu entends "boum" et le sol a tremblé. Et j’ai pensé... C’est comme une grande machine en marche… C’était fantastique. À ce moment-là, j’ai senti que l’univers me faisait un clin d’œil.


Peu après, Johnny refuse de faire sa bar-mitzvah et fugue pendant trois semaines dans le Bush. La police finit par le retrouver, mais, trop tard, la magie a opéré : Johnny est désormais un vrai zoulou.

Alors, avec un jeune jardinier zoulou de son quartier, Johnny monte Juluka, le premier groupe sud africain qui colle des paroles anglaises sur la musique zouloue.

Cinq ans après, Johnny forme Savuka, groupe très engagé dans la lutte anti-apartheid.
Johnny Clegg est d'ailleurs l'un des rares artistes a avoir jeté des ponts entre les communautés.

Johnny Clegg : Selon les lois de ségrégation, chaque race ne pouvait jouer que devant sa propre race. Je me souviens à Durban d’un groupe de jazz noir qui jouait pour un public blanc derrière un rideau. Il y avait toutes ces conneries et nous, on était un groupe mixte qui jouait ensemble, soit pour un public juste noir ou pour des étudiants de toutes les couleurs. Du coup la police venait et arrêtait les concerts.



Pour Johnny, militer est aussi naturel que de respirer. Aux heures les plus sombres de l'Apartheid, il devient même membre du Congrès National Africain, l'ANC de Mandela, où on lui donne la mission de rassembler les preuves que les multinationales paient leurs ouvriers sous les minimas légaux.

En mai 2010 Johnny Clegg a sorti un nouvel album : Spirit is the Journey. Et oui, ce n'est pas parce que Mandela est sorti de prison et que l’Apartheid est dans les livres d’histoire, que Johnny n'a plus rien à revendiquer.

Johnny Clegg : Les blancs disent: "bon, on a tellement abandonné de choses et rien n’est arrivé" et les noirs disent "on a attendu 20 ans et ils se passent rien". On a ces problèmes du service public dans les townships. Et puis les gens se plaignent de la discrimination positive en faveur des noirs. Tous ces problèmes. J’écris une chanson à ce sujet, parce que ces problèmes sont ceux de notre temps.


Tracks
mardi, 22 juin 2010 à 05:00
Pas de rediffusion
(France, 2010, 52mn)
ARTE F

Edité le : 09-06-10
Dernière mise à jour le : 22-02-11