Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Teen spirit, les ados à Hollywood > Teen spirit, les ados à Hollywood > 3. Les années 80, et le maître John Hughes

Teen spirit, les ados à Hollywood

De La fureur de vivre à Supergrave, les films américains pour ados ont conquis le monde. Un décryptage jubilatoire, émaillé d'extraits incontournables.

Teen spirit, les ados à Hollywood

Teen spirit, les ados à Hollywood - Jeudi 29 octobre 09 à 22h20 - 29/10/09

Teen spirit - Les années 80, et le maître John Hughes

Von Alexandre Hervaud


Le succès du déconnant Animal House de John Landis en 1978, finit de convaincre les studios hollywoodiens que les teen movies représentent un juteux filon.

En 1982, Fast Times at Ridgemont High révèle Sean Penn en ado surfer défoncé à l'herbe. Son mélange « intrigues lycéennes + humour + sexe + bande son cool », déjà esquissé par ses prédécesseurs, affirme la recette type du teen movie pour des années à venir.
Les exemples déferlent pendant cette décennie : Risky Business fait de Tom Cruise une jeune star en 1984, un an après les Outsiders de Coppola. Mais le maître absolu du genre reste John Hughes, scénariste et réalisateur disparu en 2009, qui signe avec Sixteen Candles, The Breakfast Club et La Folle Journée de Ferris Bueller des perles drôles et sensibles, définitivement cultes.

Extrait

Au cours de sa Folle Journée, Ferris Bueller entraîne ses amis en plein milieu d'une parade dans laquelle il s'inscruste, pour chanter le fameux Twist and Shout des Beatles. Une scène culte et totalement improbable dans laquelle John Hughes transpose ses teenagers dans l'univers de la comédie musicale.


Edité le : Fri Oct 23 12:00:00 CEST 2009
Dernière mise à jour le : Thu Oct 29 13:33:42 CET 2009