Taille du texte: + -
Accueil > Monde > 360°- GÉO

360°- GÉO

La collection s’intéresse aux hommes et aux femmes hors du commun, qu’ils fassent un travail passionnant ou aient une vie quotidienne qui sort des sentiers battus.

> Les prochaines émissions > 18-08 - Sur les ailes du condor des Andes

360°- GÉO

La collection s’intéresse aux hommes et aux femmes hors du commun, qu’ils fassent un travail passionnant ou aient une vie quotidienne qui sort des sentiers (...)

360°- GÉO

Samedi 18 août 2012, à 19h55 - 25/07/12

Sur les ailes du condor des Andes

Un film de Christian Holler


Le condor des Andes a une envergure de trois mètres et son envol est d’une grâce exceptionnelle. Il est le plus grand oiseau d’Amérique du Sud et peut parcourir jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres par jour. Pour ménager ses efforts, il « surfe » sur les courants ascendants qui balayent les sommets andins. Ces dernières années, son habitat naturel a subi de profondes modifications, ce qui le contraint à chercher des contrées plus accueillantes. L’ornithologue Lorenzo Sympson et le parapentiste Martin Vallmitjana étudient ensemble le mode de vie et les habitudes de vol du grand rapace afin d’améliorer ses chances de survie. 360°-GEO les a suivis dans cette aventure.

Previous imageNext image
Pendant des siècles, le condor des Andes a régné en maître incontesté sur les cieux d’Amérique du Sud. Ce rapace faisait même l’objet d’un culte : les tribus amérindiennes des montagnes accordaient souvent un statut divin à ce roi des cimes.
L’arrivée des colons occidentaux a mis un terme à ce règne sans partage. Leurs troupeaux étaient des proies faciles pour les pumas. Les cadavres à moitié dévorés par les félins attiraient aussi les condors, qui sont des charognards et se regroupent parfois jusqu’à vingt individus pour dépecer une carcasse de brebis. Aux yeux des fermiers, le rapace devenait l’ennemi à abattre. S’est ensuivie une lutte acharnée contre l’incarnation de la nature dans ce qu’elle avait de plus hostile. A ce jour, la population des condors des Andes ne s’en est toujours pas remise. Au contraire, elle ne cesse de décliner.

L’ornithologue Lorenzo Sympson fait partie des grands spécialistes de l’étude de ce déclin. Depuis des années, il se rend sur les lieux de ponte du rapace, qui vit en groupe dans les sommets andins, afin d’observer son comportement. Récemment, il a commencé à installer de petites caméras dans les aires des condors pour étudier la façon dont les oisillons sont élevés par leurs parents. Il espère ainsi obtenir des images inédites. Et pour comprendre comment le rapace exploite les courants ascendants pour parvenir à une altitude de 7000 mètres, Lorenzo Sympson a sollicité l’aide d’éminents experts. Le parapentiste Martin Vallmitjana est un véritable héros en Patagonie. Passé maître dans l’art du vol libre, il sera peut-être à même d’aider Lorenzo dans ses recherches sur le plus grand rapace au monde.

Edité le : 16-12-08
Dernière mise à jour le : 25-07-12