Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Square

Square

Un artiste livre son regard, en un lieu de son choix. Objectif ? Étonner !

> Cette semaine > Square #26 - Sophie Calle

Square

Un artiste livre son regard, en un lieu de son choix. Objectif ? Étonner !

Square

Dimanche 8 juillet 2012 à 11h45 - 07/07/12

Square #26 - Sophie Calle

L’artiste conceptuelle Sophie Calle est l’invitée de Square cette semaine. Ses œuvres interrogent les limites entre sphère publique et sphère privée, entre intimité et voyeurisme. Nous la rencontrons en Avignon, à l'occasion de ses deux derniers projets : "Pour la dernière et pour la première fois" (Rencontres d’Arles) et "Rachel, Monique" (Festival d’Avignon).


Elle invite des inconnus à dormir dans son lit, demande à sa mère de mettre un détective à ses trousses, fait lire à voix haute par plus d’une centaine de femmes le mail de rupture que lui a envoyé son ex. Sophie Calle ne craint pas d’étaler sa vie intime aux yeux du monde entier. Elle-même se définit comme représentante d’une photographie subjective et narrative. Mais cette femme de 58 ans est beaucoup plus : une sorte de détective sorti de ses gonds, qui pénètre dans la sphère privée des autres et exhibe la sienne propre.

Ce besoin de se dévoiler vient de loin. Après avoir sillonné le monde pendant plusieurs années, Sophie Calle revient à 26 ans à Paris et travaille comme stripteaseuse. Se sentant seule, elle décide "d’espionner" des inconnus. Peu après, elle suit un homme à Venise pour l’observer, se fait engager comme femme de chambre dans un hôtel pour photographier le contenu des bagages et des poubelles des clients. En 2002, elle invite qui veut à lui raconter des histoires pour la tenir éveillée dans la chambre qu’elle s’est faite installer en haut de la tour Eiffel.

Sophie Calle fait parler ceux qui normalement n’ont pas droit à la parole. Elle veut savoir ce qu’ils gagnent, elle demande à des non-voyants de lui décrire ce qu’ils ont vu de plus beau dans leur vie. Son art est celui de la provocation. Dans "Pour la dernière et pour la première fois", des personnes devenues aveugles lui racontent leur dernière image tandis qu’à Istanbul des voyants sont filmés en train de regarder la mer pour la première fois. L’exposition "Rachel, Monique" brise elle aussi des tabous. La performance, qui aura lieu pendant le Festival d’Avignon, est un hommage rendu par l’artiste à sa mère décédée.

Nous avons rencontré Sophie Calle à l’occasion de ces deux expositions. Vincent Josse parle avec elle de la mort de sa mère, de sa relation avec son père, et de la limite entre pudeur et impudeur.

Une pièce maîtresse de l'exposition dans l'Eglise des Célestins : la girafe "Monique".

La séance photo

samedi, 14 juillet à 05h55

Avec l'artiste française Sophie Calle à Avignon et Arles.


Square : chaque dimanche à la mi-journée, un intellectuel ou un artiste pointe l'acuité de son regard sur deux actualités, la sienne et celle du monde, avant une carte blanche.

Square
samedi, 14 juillet 2012 à 05:55
Pas de rediffusion
(France, Allemagne, 2012, 43mn)
ARTE

Edité le : 07-06-12
Dernière mise à jour le : 07-07-12