Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Série : la Biennale d'Art de Venise

ARTE Journal - 07/06/11

Série : la Biennale d'Art de Venise

La Biennale d'Art de Venise a ouvert ses portes ce week end et ce jusqu'au 27 novembre. Le lion d'or de cette 54e édition a été décerné au Pavillon Allemand. L'installation de l'espace avait été confiée au metteur en scène Christoph Schliengensief, décédé l'an dernier. Hommage posthume donc à cet artiste pluridisciplinaire. Toute la semaine, ARTE Journal va donc vous faire voyager de pavillon en pavillon à la découverte des grands noms de l'Art contemporain présent cette année à Venise, mais aussi des talents en devenir.

Cinquième volet : le monde arabe

Où va le monde arabe ? C'est toute la question de l'exposition "l'avenir d'une promesse". Cette première exposition panarabe présentée à la Biennale recèle des oeuvres étonnantes. Nadia Kaabi Linke a grandi en Tunisie. Son installation a pour titre "Tapis volants". L'artiste y détourne les contes des mille et une nuits.



Quatrième volet : le français Loris Gréaud et la russe Anya Titova




Troisième volet : Magdi Mostafa et Ahmed Basiony

Cette année, les pays du Moyen-Orient ont fait une entrée remarquée à la Biennale. Et parfois douloureuse. Le vidéaste et musicien égyptien Ahmed Basiony a été tué par balles place Tahrir le 28 janvier dernier. Sa dernière oeuvre est projetée au pavillon égyptien. Magdi Mostafa est venu pour défendre la mémoire de son ami le vidéaste Ahmed Basiony, avec notamment des images filmées sur la place jusqu'à la veille de son assassinat.



Second volet : Ai Weiwei

Voilà plus de deux mois maintenant qu'Ai Weiwei est détenu. L'artiste chinois, qui est une véritable star de l'art contemporain, a été arrêté le 03 avril dernier. Les autorités chinoises l'accusent de fraude fiscale, mais on sait que ses prises de positions contre le régime irritaient sérieusement en haut lieu. Depuis, les appels à sa libération se multiplient, et le monde de l'art se mobilise : en Suisse, à Hong Kong, à Londres, ou encore aux Etats Unis. Un peu partout, mais pas à Venise. La 54e biennale de l'art vient d'ouvrir ses portes et elle se montre très prudente dans cette affaire.



Premier volet, emmené par Gustav Hofer :



Edité le : 07-06-11
Dernière mise à jour le : 07-06-11