Accueil > Europe > Russie 2009

Russie 2009

Voici la bande annonce d'un documentaire russe inédit, signé Natalia Kozelskaïa, sur les années qui ont suivi la perestroïka.

Le film

Tchounga-Tchanga

Voici la bande annonce d'un documentaire russe inédit, signé Natalia Kozelskaïa, sur les années qui ont suivi la perestroïka.


Avant l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir en 2000 puis l'installation du tandem Medvedev-Poutine il y a un an, en mai 2008. Le nom Tchounga-Tchanga est celui d'une chanson enfantine, très populaire en Russie dans les années soixante-dix. Dans cette chanson, Tchounga-Tchanga est le nom d'une île imaginaire, un paradis au soleil. La quête de ce paradis est justement ce qui préoccupe les personnages du film.

Visionnez le film «Tchounga-Tchanga»

Réflexion

Chaliapine dans la mise en scène de « Boris Godunov  » présentée par Diaghilev en 1906

Russie : entre rejet et nostalgie de l'empire

En 1991, l’Empire soviétique est tombé sans avoir été attaqué ni vaincu.



Jusqu'à aujourd’hui, les gens ne comprennent pas comment cela s’est produit. Diverses théories existent à ce sujet, historiques, économiques – ou populaires, comme celle du « complot de l’Ouest ». Liza Belozerova raconte.

Analyse

Le siège de Gazprom à Moscou

Énergie : la double dépendance Russie-UE

La « diplomatie du gaz » russe a ses limites.

Premier producteur mondial de gaz naturel, la Russie est parfois tentée de se servir de sa position hégémonique vis-à-vis de ses proches voisins et de l'Union européenne. Forte de ses réserves de gaz et de pétrole, elle rêve de retrouver ainsi un statut de grande puissance dans la commmunauté internationale. Mais elle a besoin des investissements étrangers de celle-ci pour moderniser son industrie...

Sur la Toile

Sur la Toile

Une sélection d'articles, d'interviews et de sites pour mieux comprendre la Russie d'hier et d'aujourd'hui.

Contrepoint

Le palais de la Hofburg de Vienne

À Vienne aussi

Enfant, Alexander Knetig détestait le dépeçage de l'Empire austro-hongrois et le mot de Clémenceau « l'Autriche, c'est ce qui reste ».

Nostalgie quand tu nous tiens...