Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> > Rube Goldberg Contest

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

Effet domino - 21/06/12

Rube Goldberg Contest - Les génies de la réaction en chaîne

Un reportage de Anne-Cécile Genre

Sabotage ! Les adeptes de Rude Goldberg inventent des machines qui ne servent à rien.

Previous imageNext image

Depuis vingt-cinq ans, le concours Rube Goldberg réunit chaque année les accrocs aux mécanismes. Quatre cent cinquante équipes participent à la compétition mais seules neuf sont sélectionnées pour la grande finale dans l’Indiana.

Pour l'édition 2012, le défi que doivent relever ces machines est un jeu d'enfant : gonfler et faire éclater un ballon avec, comme il se doit, un maximum de complications.


"J’en suis venu à détester les ingénieurs. De nos jours, il y a des Ipods géants qui ressemblent à des briques et qui pourraient assommer les gens si on les balançait, et puis il y a les tout petits comme celui qu’on m’a offert pour mon diplôme. C’est tout petit, tellement petit que je vais le perdre, ou le manger même, s’il se retrouve au mauvais endroit. C’est ce que Rube Goldberg faisait quand il dessinait ses machines, il se moquait de tout ça, et c’est ce qu’on essaye de faire avec nos machines à nous !" Zach Umperovitch

Rube Goldberg et le progrès, ça fait deux. Embauché en 1904 comme ingénieur au service des égouts de San Francisco, il tient six mois. Exaspéré par les machines qui envahissent le quotidien, Rube devient dessinateur de presse. Comme son pote Charlie Chaplin, il tourne en bourrique les temps modernes avec ses caricatures de machines aussi complexes qu'inutiles.
 
Pour lui, le monde marche sur la tête en voulant tout rendre mécanique. Ses dessins font bidonner l'Amérique à tel point que Rube Goldberg devient un adjectif au même titre que Kafka.

En 2010, le quatuor originaire de Chicago "OK GO" réalise le fantasme ultime des adeptes de Rube Goldberg. Le groupe recrute le réalisateur anglais James Frost pour concevoir ce clip effet domino version XXL.

C'est à Williamsburg, l'ancien quartier industriel de Brooklyn à New York, que Joseph Herscher, vingt-six ans, a fait son nid. Un décor de machine géante pour ce maestro de la mécanique domestique.

Fils d’un pianiste de jazz néo-zélandais et d’une musicienne klezmer, Joseph grandit en Nouvelle-Zélande avec une passion pour les problèmes, et leurs solutions.





"Nos vies sont si remplies de technologie aujourd’hui, et si obsédées par l’efficacité, qu’on peut facilement perdre le contact avec ce qui nous entoure. Quand je construis des machines, j’ai l’impression de me connecter au monde, et j’ai envie de partager ça avec les gens. Vous voyez tellement d'objets high tech autour de vous que quand vous tombez sur une vidéo si artisanale, si humaine en quelque sorte, ça en devient délicieux." Joseph Herscher

Pour réaliser "Creme That Egg", deux minutes trente de boules qui roulent et de leviers qui se lèvent, Joseph a planché pendant neuf mois dans son salon.






Caméraman : Anne-Cécile Genre
Ingénieur du son : Iris Lebrun

Tracks
vendredi, 29 juin 2012 à 02:30
Pas de rediffusion
(France, 2012, 52mn)
ARTE F

Edité le : Tue Jun 19 17:48:16 CEST 2012
Dernière mise à jour le : Thu Jun 21 14:09:03 CEST 2012