Accueil > Programmes
TV Guide
Affichage en colonnes Affichage en lignes
19:00
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Musique russe par l'Orchestre de Paris

Jean-Yves Thibaudet joue le Concerto pour piano de Khatchatourian.

DÉTAILS

dimanche, 1 juillet 2012 à 19:00

Rediffusions :
06.07.2012 à 06:00
12.07.2012 à 06:00
18.07.2012 à 06:00
24.07.2012 à 06:00
30.07.2012 à 06:00
Musique russe par l'Orchestre de Paris
(France, 2011, 43mn)
ARTE F
Réalisateur: François-René Martin
Acteur: Jean-Yves Thibaudet (piano)
Chef d'orchestre: Kazuki Yamada
Compositeur: Michail Glinka, Aram Chatschaturjan
Orchestre: Orchestre de Paris

Stéréo 16 / 9 HD natif

Avec l'Orchestre de Paris dirigé par Kazuki Yamada, Jean-Yves Thibaudet joue le Concerto pour piano de Khatchatourian.

Les oeuvres du compositeur géorgien Khatchatourian exhalent un Orient fantastique aux portes de la Russie. Son Concerto pour piano fut immédiatement un succès en URSS comme aux États-Unis. Avec Jean-Yves Thibaudet au piano, l'oeuvre est brillante, claire, et son second mouvement troublant et pénétré. Ce concert débute avec l'Ouverture de l'opéra Russlan et Ludmila du compositeur russe Mikhaïl Glinka.

19:45
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

ARTE Journal

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Le journal de l'actualité européenne

accéder au dossier ARTE Journal

dimanche, 1 juillet 2012 à 19:45

Rediffusions :
Pas de rediffusion
ARTE Journal
(France, Allemagne, 2012, 15mn)
ARTE

16 / 9

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale

Désormais entièrement présente en français, un JT avec de nouvelles rubriques, toujours tourné vers l'actualité internationale. Un seul journal de vingt minutes pour deux éditions décalées de part et d'autre du Rhin. À 19.45 en France (contre 19.10 en Allemagne), le JT du soir est désormais présenté exclusivement en français pour plus de clarté et de fluidité. Nouvelle venue sur ARTE, Leïla Kaddour-Boudadi alterne avec Marie Labory une semaine sur deux pour l'animer.

20:00
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Karambolage

Tous les dimanches à 20.00, Karambolage décrypte les sociétés française et allemande de façon ludique et impertinente.

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.


accéder au dossier Karambolage

dimanche, 1 juillet 2012 à 20:00

Rediffusions :
03.07.2012 à 06:45
04.07.2012 à 14:10
05.07.2012 à 12:35
06.07.2012 à 06:45
07.07.2012 à 05:00
07.07.2012 à 09:45
Karambolage
(France, 2009, 11mn)
ARTE F
Auteur: Claire Doutriaux
Producteur: Arte France Developpement

16 / 9

Tous les dimanches à 20.00, Karambolage décrypte les sociétés française et allemande de façon ludique et impertinente.

l’objet :
Corinne Delvaux revient sur un objet qui a suscité beaucoup de réactions auprès de nos téléspectateurs : l’anti-monte-lait.

le quotidien :
Tonguç Baykurt est turc et il vit en Allemagne. Il nous invite à découvrir un lieu très important : le "deutsch-türkischer Kulturverein".

et jouez à la nouvelle devinette dès 20h15.

20:15
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Le Blogueur

Vacances sur crise

DÉTAILS

dimanche, 1 juillet 2012 à 20:15

Rediffusions :
06.07.2012 à 11:20
Le Blogueur
(France, 2012, 26mn)
ARTE F
Réalisateur: Philippe Appietto
Présentateur: Anthony Bellanger

Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Vacances sur crise

Avant de peaufiner son bronzage, Le blogueur enquête en Suisse, qui vient de dire non par votation à deux semaines de vacances supplémentaires ; au Portugal, sur le point d'ôter quatre jours fériés, deux civils et deux religieux ; et en France, où les touristes européens adaptent leur séjour aux contraintes du temps.

20:40
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

L'école du pouvoir

Le pacte

DÉTAILS

dimanche, 1 juillet 2012 à 20:40

Rediffusions :
07.08.2012 à 10:30
L'école du pouvoir
(France, 2009, 52mn)
ARTE F
Réalisateur: Raoul Peck
Image: Éric Guichard
Musique: Alexei Aigui
Montage: Martine Barraqué
Acteur: Robinson Stévenin, Élodie Navarre, Céline Sallette, Thibault Vinçon, Valentin Merlet, Julien Héteau, Linda Hardy, Emilie Deville (Ana Karnonski)
Auteur: Eve de Castro, Didier Lacoste, Raoul Peck
Costumier: Paule Mangenot
Production: CAPA DRAMA, ARTE F
Producteur: Hervé Chabalier, Claude Chelli
Son: Christophe Penchenat

Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Cinq étudiants intègrent l'ÉNA en 1977 et découvrent les arcanes du pouvoir en 1981. Une radiographie très juste de la formation des élites françaises et de la génération qui, dans le sillage de François Hollande, vient de revenir au pouvoir.

1. Le pacte
Ils sont jeunes, beaux et talentueux. À la rentrée 1977, Abel, Matt, Caroline, Louis et Laure intègrent l'École nationale d'administration, fleuron de l'enseignement supérieur français. Alors que la droite dirige le pays depuis plus de vingt ans, ils se jurent de faire évoluer de l'intérieur un système qu'ils jugent inégalitaire et dépassé. Mais des bancs de l'école aux ministères, ils se retrouvent pris entre leurs idéaux de jeunesse et la réalité du terrain.

La fabrique des élites
Téléfilm en deux parties de deux heures chacune, L'école du pouvoir retrace les années de formation puis l'arrivée au pouvoir de cinq jeunes énarques, librement inspirés de la promotion Voltaire, qui a abrité dans ses rangs Ségolène Royal, François Hollande ou encore Dominique de Villepin. Certaines ressemblances ne sont d'ailleurs pas fortuites. Grâce à un travail d'enquête approfondi (les auteurs ont notamment interviewé d'anciens membres de l'école) et à l'utilisation judicieuse d'images d'archives, Raoul Peck donne à son film un rythme et un réalisme saisissants. Servis par des acteurs pleins d'énergie, les personnages illustrent tout le paradoxe de l'ÉNA : que ce soit Matt, fils d'ouvriers idéaliste, ou Abel, avocat militant, tous ont conscience du formatage dont ils sont victimes, mais peinent à résister aux sirènes du pouvoir. Le film saisit avec justesse la complexité des liens qui unissent ces jeunes hauts fonctionnaires aux plus hautes sphères de l'État.

22:50
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

L'école du pouvoir (2/2)

L'engagement - Le pouvoir

DÉTAILS

dimanche, 1 juillet 2012 à 22:50

Rediffusions :
08.08.2012 à 10:30
L'école du pouvoir (2/2)
(France, 2009, 91mn)
ARTE F
Réalisateur: Raoul Peck
Image: Éric Guichard
Musique: Alexei Aigui
Montage: Martine Barraqué
Acteur: Robinson Stévenin, Élodie Navarre, Céline Sallette, Thibault Vinçon, Valentin Merlet, Emilie Deville, Julien Héteau, Linda Hardy
Auteur: Eve de Castro, Didier Lacoste, Aaron Barzman, Raoul Peck
Costumier: Paule Mangenot
Production: CAPA DRAMA, ARTE F
Producteur: Hervé Chabalier, Claude Chelli
Son: Christophe Penchenat

Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Cinq étudiants intègrent l'ÉNA en 1977 et découvrent les arcanes du pouvoir en 1981. Une radiographie très juste de la formation des élites françaises et de la génération qui, dans le sillage de François Hollande, vient de revenir au pouvoir.

Fraîchement diplômés, Caroline, Matt, Abel, Louis et Laure sont propulsés dans les différents ministères après la victoire de Mitterrand à la présidentielle. Leurs années de formation les ont confrontés durement aux responsabilités, mais le virage de la rigueur, en 1983, va les amener une nouvelle fois à choisir entre carrière et convictions. Fils de sidérurgistes lorrains, Matt doit faire face à la fureur des siens. Laure aussi, puisqu'elle travaille à mettre en place l'impôt sur la fortune. Abel collabore à la périlleuse réforme de l'enseignement privé. Et Caroline, parachutée dans les Charentes, se lance dans la bataille des législatives...

La fabrique des élites
L'école du pouvoir s'inspire librement de la promotion Voltaire de l'ÉNA, qui a compté dans ses rangs Ségolène Royal, François Hollande et Dominique de Villepin. Certaines ressemblances ne sont pas fortuites, notamment celle du couple "politique" formé par Matt et Caroline, même si, souligne Raoul Peck, tous sont "des personnages composites". Grâce à un travail d'enquête approfondi (les auteurs ont notamment interviewé d'anciens membres de l'école) et à l'utilisation judicieuse d'archives, le cinéaste insuffle au récit un rythme et un réalisme saisissants. Servis par des acteurs pleins d'énergie, les personnages illustrent tout le paradoxe de l'ÉNA : que ce soit Matt, fils d'ouvriers idéaliste, ou Abel, avocat militant, tous ont conscience du formatage dont ils sont victimes, mais s'avèrent impuissants à le transformer. "Le film décrit à la fois la fabrique des élites et les choix d'une génération par rapport à l'exercice du pouvoir : révolution ou soumission ? Changement ou adaptation ? En France, dans l'histoire politique récente, Nicolas Sarkozy est l'un des rares  à n'être pas sorti du moule de l'ÉNA. Peut-être est-ce l'une des choses qu'on ne lui a pas pardonné, comme de vouloir s'affranchir du sérail et de ses règles", poursuit le cinéaste. Avait-il envisagé le destin présidentiel de François Hollande, l'un de ces modèles ? "J'avais envie d'une suite, mais je n'avais pas prévu celle qui vient d'arriver, s'amuse-t-il. Ce qui est sûr, c'est que l'équipe qui arrive au pouvoir a été façonnée par cette histoire-là. Et qu'à la différence de 1981, elle n'a plus à prouver ni son expérience ni ses compétences."