Accueil > Programmes
TV Guide
Affichage en colonnes Affichage en lignes
19:30
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

ARTE Cannes

Spécial Festival de Cannes 2012

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Pour marquer les deux ans du début de la révolte civile dans le pays, ARTE offre une réelle visibilité au travail de réalisateurs syriens.

accéder au dossier Syrie, le souffle de la révolte

mardi, 22 mai 2012 à 19:30

Rediffusions :
Pas de rediffusion
ARTE Cannes
(France, Allemagne, 2012, 15mn)
ARTE

16 / 9

Les temps forts de l'actualité cannoise présentés en alternance par Annette Gerlach et Marie Labory, en direct de la plage du Majestic.

Du 16 au 26 mai à 19.30, Annette Gerlach et Marie Labory suivent les temps forts du Festival en compagnie de leurs invités. Présenté en direct de la plage du Majestic de Cannes, cette émission quotidienne décryptera l'actualité cannoise à travers des chroniques, des reportages et des interviews. Et le dimanche 27 mai à 20.10, ne manquez pas l'édition spéciale consacrée au palmarès.

19:45
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

ARTE Journal

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Le journal de l'actualité européenne

accéder au dossier ARTE Journal

mardi, 22 mai 2012 à 19:45

Rediffusions :
Pas de rediffusion
ARTE Journal
(France, Allemagne, 2012, 20mn)
ARTE

16 / 9

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale.

Désormais entièrement présente en français, un JT avec de nouvelles rubriques, toujours tourné vers l'actualité internationale. Un seul journal de vingt minutes pour deux éditions décalées de part et d'autre du Rhin. À 19.45 en France (contre 19.10 en Allemagne), le JT du soir est désormais présenté exclusivement en français pour plus de clarté et de fluidité. Nouvelle venue sur ARTE, Leïla Kaddour-Boudadi alterne avec Marie Labory une semaine sur deux pour l'animer.

20:05
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

28 minutes

Chaque jour à 20.05, Élisabeth Quin et son invité passent au crible un thème d'actualité.

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

accéder au dossier 28 minutes, du lundi au vendredi à 20h05

mardi, 22 mai 2012 à 20:05

Rediffusions :
Pas de rediffusion
28 minutes
(France, 2012, 30mn)
ARTE F
Présentateur: Élisabeth Quin

Stéréo 16 / 9 HD natif

Chaque jour à 20.05, Élisabeth Quin et son invité passent au crible un thème d'actualité et le mettent en résonance avec le monde de la culture et du savoir.

28 minutes, c'est un magazine quotidien consacré à un sujet d'actualité, une manière originale de relier le bruit du monde à la culture au sens large. La rencontre entre l'actualité et le regard d'une personnalité, enrichie de points de vue historique, scientifique, économique, humoristique, polémique...
A la Une ce soir, le festival de Cannes et ses célèbres montées des marches d’acteurs mondialement reconnus que les médias suivent régulièrement. Certaines personnalités font aussi l’objet de l’attention des médias, mais pour une durée plus limitée : ce sont d’autres « stars », celles issues par exemple de la téléréalité. Elles font la Une des magazines people, puis disparaissent de la vie publique… D’où notre question du jour : Pourquoi l’époque fabrique-t-elle des célébrités jetables ? Pour en parler ce soir, les essayistes Nathalie Heinrich et Cécile Guilbert.

20:35
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

The pledge

Après le meurtre d'une fillette, un policier retraité (Jack Nicholson, habité par son rôle) jure de trouver l'assassin. Sa quête tourne peu à peu à l'obsession.

DÉTAILS

mardi, 22 mai 2012 à 20:35

Rediffusions :
25.05.2012 à 02:25
30.05.2012 à 01:05
The pledge
(Etats-Unis, 2000, 118mn)
ARTE F
Réalisateur: Sean Penn
Scénariste: Jerzy Kromolowski, Mary Olson-Kromolovski
Image: Chris Menges
Musique: Hans Zimmer, Klaus Badelt
Montage: Jay Cassidy
Acteur: Jack Nicholson, Robin Wright Penn, Pauline Roberts, Aaron Eckhart, Sam Shepard, Vanessa Redgrave, Michael O'Keefe, Benicio Del Toro, Mickey Rourke, Harry Dean Stanton, Helen Mirren
Auteur: Friedrich Dürrenmatt
Production: Franchise Pictures, Clyde Is Hungry Films
Producteur: Michael Fitzgerald, Elie Samaha, Sean Penn

Malentendant Stéréo 16 / 9 Version multilingue HD natif

Après le meurtre d'une fillette, un policier retraité (Jack Nicholson, habité par son rôle) jure de trouver l'assassin. Sa quête tourne peu à peu à l'obsession.

Enquêteur chevronné de la police de Reno (Nevada), Jerry Black s'apprête à prendre une retraite solitaire. Lors de la fête d'adieu que lui offre le service, il obtient d'accompagner son jeune collègue, Stan, sur la scène d'un meurtre : une fillette de 7 ans découverte dans la montagne enneigée, violée et égorgée. Jerry jure devant la mère effondrée qu'il retrouvera le meurtrier. La nuit même, un suspect est arrêté, un Indien demeuré qui bégaye ce qui ressemble à des aveux, puis se donne la mort. L'affaire est classée, mais Jerry a l'intime conviction que le meurtrier court toujours...

Un beau cauchemar
Au fil des saisons, Jerry collecte au volant de son 4x4 des indices de plus en plus troublants, qui ne convainquent pourtant que lui. Sa rencontre avec Lori, une barmaid rescapée d'un mariage violent, et l'affection grandissante qu'il éprouve pour sa fillette (jolie, frêle et blonde, comme les autres victimes présumées de "son" tueur) muent en obsession sa quête de justice. Jusqu'à utiliser la petite fille comme appât... Le grand art de Sean Penn, c'est d'instiller le doute insensiblement, comme la menace qui hante, peut-être, la paix et la beauté grandiose des paysages du Nevada. Pur justicier américain ou clown tragique en proie à des cauchemars ? Formidable d'ambiguïté, Jack Nicholson fait osciller de l'un à l'autre son personnage, jusqu'au bout de ce récit envoûtant.

22:35
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Les hommes du fer

1. La crainte et le respect

DÉTAILS
Dossier
Fermer The Gatekeepers

Les confessions de six anciens chefs du Shin Beth, le service de la sécurité intérieure d’Israël.

accéder au dossier The Gatekeepers

mardi, 22 mai 2012 à 22:35

Rediffusions :
29.05.2012 à 10:35
14.06.2012 à 02:05
20.03.2014 à 08:55
Les hommes du fer
(France, 2011, 52mn)
ARTE F
Réalisateur: Anaïs Spiro, Olivier Spiro

Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Des maîtres de forge aux licenciements massifs des années 1980, en France et en Allemagne, cent cinquante ans d'une épopée sidérurgique qui a symbolisé l'apogée et la mort de l'emploi ouvrier.

Si dur et dangereux que soit le travail dans les forges, des familles entières vont prendre le chemin de l'usine. Elles feront de la sidérurgie la première des industries à l'aube du XXe siècle. Longtemps associés à la fabrication d'armes, les barons du fer vont régner en maîtres sur d'immenses complexes où ils gèrent la vie quotidienne de leurs salariés, du berceau jusqu'à la tombe. Le paternalisme va peu à peu attacher des générations d'employés à leurs ateliers et aux destins de leurs propriétaires, permettant à ces derniers de traverser guerres et crises en renforçant un peu plus leurs profits et leur puissance - Alfred Krupp y compris qui, condamné à Nuremberg et profitant six ans après d'une libération anticipée, rebâtit sa fortune en quelques années.

Du milieu du XIXe siècle à la fin des années 1980, la sidérurgie franco-allemande a régné sur l'Europe, et ses immenses complexes ont symbolisé la puissance de l'ère industrielle. Ce documentaire raconte son histoire par la voix de ceux qui en ont été les acteurs : salariés d'une part (manoeuvres, ouvriers spécialisés, techniciens, ingénieurs), patrons de l'autre, dans les quatre grandes entreprises familiales de la Ruhr (Krupp, Thyssen), du Creusot (Schneider) et de la Lorraine (de Wendel). Ses images souvent spectaculaires (archives et tournages contemporains, notamment en Inde, devenue désormais l'un des leaders mondiaux de l'acier) montrent comment le fer et le feu ont créé une culture à part entière. Mais elles racontent aussi, des premiers "maîtres de forge" aux licenciements massifs qui accompagnent le déclin de la sidérurgie européenne, combien les profits et les risques y furent inégalement partagés.

De la moitié du XIXe siècle à la fin des années 1980, la sidérurgie franco-allemande a régné sur l'Europe, et ses immenses complexes ont symbolisé la puissance de l'ère industrielle. Ce documentaire raconte son histoire par la voix de ceux qui en ont été les acteurs : salariés d'une part (manoeuvres, ouvriers spécialisés, techniciens, ingénieurs), patrons de l'autre, dans les quatre grandes entreprises familiales de la Ruhr (Krupp, Thyssen), du Creusot (Schneider) et de Lorraine (de Wendel). Ses images souvent spectaculaires (archives et tournages contemporains, notamment en Inde, devenue désormais l'un des leaders mondiaux de l'acier) montrent comment le fer et le feu ont créé une culture à part entière. Mais elles racontent aussi, des premiers "maîtres de forge" aux licenciements massifs qui accompagnent le déclin de la sidérurgie européenne, combien les profits et les risques y furent inégalement partagés.

23:30
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Les hommes de Fer

2. Vers un nouveau monde

DÉTAILS
Dossier
Fermer The Gatekeepers

Les confessions de six anciens chefs du Shin Beth, le service de la sécurité intérieure d’Israël.

accéder au dossier The Gatekeepers

mardi, 22 mai 2012 à 23:30

Rediffusions :
29.05.2012 à 11:25
14.06.2012 à 03:00
20.03.2014 à 09:50
Les hommes de Fer
(France, 2011, 52mn)
ARTE F
Réalisateur: Anaïs Spiro, Olivier Spiro

Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Des maîtres de forge aux licenciements massifs des années 1980, en France et en Allemagne, cent cinquante ans d'une épopée sidérurgique qui a symbolisé l'apogée et la mort de l'emploi ouvrier.

En 1945, dans une Europe en ruines, la sidérurgie devient le fer de lance de la reconstruction. Cependant, le syndicalisme, la robotisation, l'émergence de la compétition internationale, la précarisation de l'emploi vont petit à petit miner la relation de confiance et de dépendance entre patrons et salariés. La fermeture de la majorité des usines, en France puis en Allemagne, laissera sur le carreau des régions entières. Tandis que les anciens "maîtres de forge", leurs dettes épongées en partie grâce à des aides publiques massives, pourront se convertir au nouveau capitalisme financier.

Du milieu du XIXe siècle à la fin des années 1980, la sidérurgie franco-allemande a régné sur l'Europe, et ses immenses complexes ont symbolisé la puissance de l'ère industrielle. Ce documentaire raconte son histoire par la voix de ceux qui en ont été les acteurs : salariés d'une part (manoeuvres, ouvriers spécialisés, techniciens, ingénieurs), patrons de l'autre, dans les quatre grandes entreprises familiales de la Ruhr (Krupp, Thyssen), du Creusot (Schneider) et de Lorraine (de Wendel). Ses images souvent spectaculaires (archives et tournages contemporains, notamment en Inde, devenue désormais l'un des leaders mondiaux de l'acier) montrent comment le fer et le feu ont créé une culture à part entière. Mais elles racontent aussi, des premiers "maîtres de forge" aux licenciements massifs qui accompagnent le déclin de la sidérurgie européenne, combien les profits et les risques y furent inégalement partagés.

De la moitié du XIXe siècle à la fin des années 1980, la sidérurgie franco-allemande a régné sur l'Europe, et ses immenses complexes ont symbolisé la puissance de l'ère industrielle. Ce documentaire raconte son histoire par la voix de ceux qui en ont été les acteurs : salariés d'une part (manoeuvres, ouvriers spécialisés, techniciens, ingénieurs), patrons de l'autre, dans les quatre grandes entreprises familiales de la Ruhr (Krupp, Thyssen), du Creusot (Schneider) et de Lorraine (de Wendel). Ses images souvent spectaculaires (archives et tournages contemporains, notamment en Inde, devenue désormais l'un des leaders mondiaux de l'acier) montrent comment le fer et le feu ont créé une culture à part entière. Mais elles racontent aussi, des premiers "maîtres de forge" aux licenciements massifs qui accompagnent le déclin de la sidérurgie européenne, combien les profits et les risques y furent inégalement partagés.