Accueil > Programmes
TV Guide
Affichage en colonnes Affichage en lignes
19:00
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Les aventures culinaires de Sarah Wiener

Best of irlandais

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Tout autour du monde, cinq hommes, inventeurs de la cuisine de demain, s’appuient sur les traditions culinaires et agricoles et mettent en valeur l’écosystème de leur région pour régaler leurs convives et réfléchir à notre destin alimentaire.

accéder au dossier Le bonheur est dans l'assiette

mercredi, 20 juin 2012 à 19:00

Rediffusions :
27.06.2012 à 16:35
18.04.2013 à 11:20
Les aventures culinaires de Sarah Wiener
(Allemagne, France, Autriche, 2012, 43mn)
ARTE
Réalisateur: Florian Schewe

Malentendant 16 / 9 HD natif

Sarah Wiener traverse la Manche pour répondre au défi d'un grand chef britannique ! Du lundi au vendredi à 19.00.

Dans le manoir de Belle Isle Estate, résidence du Duc d'Abercorn, en Irlande du Nord, Sarah prépare des médaillons de chevreuil au "champ" : les pièces de gibier sont enrobées d'une croûte de fines herbes, de chapelure et de beurre d'ail ; puis elles sont servies avec une purée une pommes de terre aux orties et aux oignons nouveaux, et du chou vert aux lardons.

19:45
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

ARTE Journal

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Le journal de l'actualité européenne

accéder au dossier ARTE Journal

mercredi, 20 juin 2012 à 19:45

Rediffusions :
Pas de rediffusion
ARTE Journal
(France, Allemagne, 2012, 20mn)
ARTE

16 / 9

Un JT toujours tourné vers l'actualité internationale.

Désormais entièrement présente en français, un JT avec de nouvelles rubriques, toujours tourné vers l'actualité internationale. Un seul journal de vingt minutes pour deux éditions décalées de part et d'autre du Rhin. À 19.45 en France (contre 19.10 en Allemagne), le JT du soir est désormais présenté exclusivement en français pour plus de clarté et de fluidité. Nouvelle venue sur ARTE, Leïla Kaddour-Boudadi alterne avec Marie Labory une semaine sur deux pour l'animer.

20:05
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

28 minutes

Chaque jour à 20.05, Élisabeth Quin et son invité passent au crible un thème d'actualité.

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

accéder au dossier 28 minutes, du lundi au vendredi à 20h05

mercredi, 20 juin 2012 à 20:05

Rediffusions :
Pas de rediffusion
28 minutes
(France, 2012, 30mn)
ARTE F
Présentateur: Élisabeth Quin

16 / 9 HD natif

Chaque jour à 20.05, Élisabeth Quin et son invité passent au crible un thème d'actualité et le mettent en résonance avec le monde de la culture et du savoir.

28 minutes, c'est un magazine quotidien consacré à un sujet du moment, une manière originale de relier le bruit du monde à la culture au sens large. La rencontre entre l'actualité et le regard d'une personnalité, enrichie de points de vue historique, scientifique, économique, humoristique, polémique...
A la Une ce soir, la 31e fête de la musique. Créée en 1982 par le ministre de la Culture Jack Lang, elle a connu un succès grandissant : elle aura lieu demain dans toute la France, mais aussi dans 120 autres pays. Dans l’hexagone, 18 000 concerts sont programmés, où participeront 25 millions de musiciens et de chanteurs.
Notre question du jour : La fête de la musique est-elle la défaite de la spontanéité ?
Invités plateau : Catherine MAJOR, auteur-compositrice-interprète, Vincent LE TEXIER, Baryton, Vincent DELECROIX, philosophe, Emily LOIZEAU, auteur-compositrice-interprète, Daby TOURÉ, auteur-compositeur-interprète.

20:35
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Les rêves dansants

Des adolescents interprètent une des plus célèbres pièces de Pina Bausch sur la quête amoureuse. Vus des coulisses, naissance d'une passion et premiers émois dansés.

DÉTAILS

mercredi, 20 juin 2012 à 20:35

Rediffusions :
25.06.2012 à 11:00
06.07.2012 à 14:40
Les rêves dansants
Un film de ANNE LINSEL et RAINER HOFFMANN
Scénario : ANNE LINSEL
Réalisation : ANNE LINSEL
Caméra : RAINER HOFFMANN
Montage : MICHAEL SCHLÖMER
(Allemagne, 2010, 89mn)
WDR

VOST Stéréo 16 / 9 HD natif

Des adolescents interprètent une des plus célèbres pièces de Pina Bausch sur la quête amoureuse. Vus des coulisses, naissance d'une passion et premiers émois dansés.

Les rêves dansants est d'abord le film d'un émouvant paradoxe : les dernières images et l'ultime interview de Pina Bausch avant sa disparition en juin 2009 la montrent en compagnie de lycéens découvrant la danse et ses exigences. Un bain de jouvence et un retour aux sources, où la célèbre chorégraphe se retrouve avec une évidente tendresse face à la fraîcheur et la timidité de débutants. En 2008, des adolescents de la région de Wuppertal répètent Kontakthof, une de ses plus célèbres pièces montée en 1978 puis reprise avec des amateurs en 1999 dans une version "pour dames et messieurs de plus de 65 ans". Avec des jeunes gens, l'enjeu est diamétralement opposé : Kontakthof évoque l'amour et ses violences, la découverte de l'autre et l'attirance des corps... Exactement ce que vivent les apprentis danseurs avec l'intensité des premières fois. "Pour moi, la danse est une terre inconnue", confesse l'un d'eux. Cette double découverte, celle de la vie synchrone avec celle de la danse qui la transcende, est le véritable enjeu du film, qui s'attache avant tout aux répétitions. La timidité des uns, la hardiesse des autres, les pudeurs qui hésitent à s'affranchir composent à elles-seules un ballet d'une grâce infinie. La présence bienveillante et sans condescendance de Pina Bausch (et de deux anciennes pensionnaires de sa troupe) pousse les élèves à se dépasser sans traumatisme. Loin des séquences-phare de Billy Elliott, qui semblent avoir marquées tout une génération, c'est la naissance d'une passion que les caméras des Rêves dansants parviennent à capter.

22:05
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Tous les autres s'appellent Ali

Un jour de pluie, une femme d'un certain âge, Emmi, entre dans un café...

DÉTAILS

mercredi, 20 juin 2012 à 22:05

Rediffusions :
Pas de rediffusion
Tous les autres s'appellent Ali
(Allemagne, 1974, 89mn)
ZDF
Réalisateur: Rainer Werner Fassbinder
Scénariste: Rainer Werner Fassbinder
Image: Jürgen Jürges
Musique: Rainer Werner Fassbinder
Montage: Thea Eymèsz
Acteur: Brigitte Mira, El Hedi ben Salem, Irm Hermann, Barbara Valentin, Elma Karlowa, Anita Bucher, Gusti Kreissel, Doris Mattes, Margit Symo, Katharina Herberg, Lilo Pempeit, Peter Gauhe, Marquard Bohm, Walter Sedlmayr, Hannes Gromball, Rainer Werner Fassbinder
Maquillage: Helga Kempke
Production: Tango-Film
Producteur: Rainer Werner Fassbinder

VOST HD natif

Inspiré de Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk, un magnifique chant d'amour, antiraciste et anticonformiste. Une note d'espoir dans la filmographie noire et radicale de Fassbinder.

Un jour de pluie, une femme d'un certain âge, Emmi, entre dans un café fréquenté par des travailleurs immigrés et des femmes légères. Ali, un jeune homme, propose à Emmi une danse. Ils se confient l'un à l'autre. Il lui parle du Maroc, son pays natal ; et du racisme des Allemands envers les Arabes. Elle lui dit sa solitude depuis la mort de son mari. Emmi invite Ali chez elle. Quelque temps plus tard, ils se marient. "Ça ne peut pas marcher, ce n'est pas naturel", murmure-t-on dans le bar où ils se sont rencontrés...

Comptine éblouissante
Dans la filmographie de Fassbinder, Tous les autres s'appellent Ali clôt la période influencée par la Nouvelle Vague et inaugure, sous l'empire du maître Douglas Sirk, celle des grands mélodrames. Au regard de l'oeuvre fleuve de Fassbinder, dire qu'il s'agit de son plus beau film risquerait d'être péremptoire. Il n'en demeure pas moins "le" film qui laisse émerger une lumière d'espoir, une vague de générosité. Les rapports de domination entre les hommes et les femmes, la monstruosité quotidienne des rapports de classe, n'apparaissent qu'en filigrane, par le truchement de touches impressionnistes. Non que le racisme, le désordre des sentiments et le conformisme social soient ici absents. Bien au contraire. Avec Fassbinder, tout se passe dans le plan, dans l'art de la mise en scène. Un simple contrechamp permet de construire un couple qui danse et s'aime contre un public abasourdi. Tous les autres s'appellent Ali, que Fassbinder a réalisé avec son amant El Hedi ben Salem, a quelque chose d'une comptine, chargée d'une force poétique éblouissante, avec, en creux, son lot de vérités proverbiales et sadiques. Présenté à Cannes en 1974, ce chant d'amour antiraciste et anticonformiste est également le chant par lequel le vilain petit canard Fassbinder est devenu un cygne magnifique.

23:40
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

La peur dévore l'âme

Mulu se fait agresser et tabasser en pleine rue par un groupe d'extrême-droite...

DÉTAILS

mercredi, 20 juin 2012 à 23:40

Rediffusions :
Pas de rediffusion
La peur dévore l'âme
(Allemagne, 2003, 12mn)
SWR
Réalisateur: Shahbaz Noshir
Scénariste: Shahbaz Noshir, Yilmaz Arslan
Image: Jürgen Jürges
Musique: Peter Tröster
Montage: Thea Eymèß, Inge Kuhnert
Acteur: Brigitte Mira, Pierre Sanoussi-Bliss, Selim Dursun, Michael Lieb, Samir Osman, Boris Ben Siegel
Direction de production: Ada Götz
Son: Jens Ludwig

VOST Stéréo 16 / 9 HD natif

Shahbaz Noshir reprend la thématique de Fassbinder sur le racisme et l'absence de courage civil dans l'Allemagne des années 1970. Une mise en abyme de Tous les autres s'appellent Ali.

Mulu se fait agresser et tabasser en pleine rue par un groupe d'extrême-droite à qui sa couleur de peau déplaît. Les passants se détournent de la scène, seule la police finit par intervenir, permettant à Mulu d'arriver juste à temps au théâtre où, comédien, il tient le rôle principal dans la pièce de Fassbinder Tous les autres s'appellent Ali.

23:55
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Ma rediffusion
Ma rediffusion

Je ne veux pas seulement qu'on m'aime

Le cinéaste Rainer W. Fassbinder

DÉTAILS
Dossier
Fermer

Visite exclusive du nouveau département des Arts de l’Islam au Louvre.

accéder au dossier La Main tendue - Les arts de l'Islam au Louvre

mercredi, 20 juin 2012 à 23:55

Rediffusions :
Pas de rediffusion
Je ne veux pas seulement qu'on m'aime
(Allemagne, 1992, 97mn)
ZDF
Réalisateur: Hans Günther Pflaum
Acteur: Rainer Werner Fassbinder, Michael Ballhaus, Hanna Schygulla, Karlheinz Böhm, Peter Zadek, Volker Schlöndorff, Ingrid Caven, Peer Raben, Xaver Schwarzenberger, Kurt Raab

VOST 16 / 9 Version multilingue HD natif

Le journaliste Hans Günther Pflaum part à la recherche de Rainer W. Fassbinder. Sa piste révèle le génie artistique, les angoisses et la sensibilité du cinéaste.

Mêlant extraits de films, analyses et interviews, ce documentaire trace le portrait d'une personnalité à multiples facettes à travers ses films. Il suit le parcours de ce marginal du théâtre devenu un metteur en scène adulé, de cet autodidacte du cinéma qui a atteint des sommets de virtuosité. Le réalisateur a interviewé ceux qui, à des titres divers, ont accompagné la vie et l'oeuvre de Fassbinder : le réalisateur Volker Schlöndorff et le metteur en scène de théâtre Peter Zadek, la monteuse Juliane Lorenz, les cameramen Michael Balhaus, Dietrich Lohmann et Xaver Schwarzenberger, ses actrices fétiches (Hannah Schygulla, Ingrid Caven...), les producteurs Günter Rohrbach et Luggi Waldleitner, ainsi que la mère du cinéaste, Liselotte Eder.