Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Metropolis

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

> Cette semaine > Portrait: Un analphabète lettré : le conteur et artiste marocain Mohammed Mrabet

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

Metropolis

29/06/12

Portrait: Un analphabète lettré : le conteur et artiste marocain Mohammed Mrabet

Mohammed Mrabet est né en 1936 à Tanger. Les histoires que lui racontaient ses grands-parents sont le terreau de son art narratif. Ce peintre et écrivain qui n’a jamais appris ni à lire ni à écrire a quitté très tôt l’école de Tanger pour devenir pêcheur comme son grand-père.

Previous imageNext image
Par la suite, il a exercé bien des métiers : valet de ferme, boxeur, portier, caddy et cuisinier. Il est passé à la clandestinité et a vécu dans une grotte car il s’en était pris à un commissaire de police européen qui avait malmené un enfant marocain dans la rue.

Un beau jour, on le retrouve barman à l’hôtel Muniria, rue Magellan à Tanger. C’est là que William S. Burroughs, l’un des romanciers phares de la Beat Generation, écrivit peu après Le festin nu… En 1960, il fait la connaissance de Jane et de Paul Bowles qui l’engagent comme chauffeur et intendant et ne vont pas tarder à découvrir son don inné de conteur. Paul Bowles a enregistré sur magnétophone les récits et romans de Mohammed Mrabet et les a transcrits en anglais. 12 livres ont ensuite paru, traduits dans une vingtaine de langues.

Le célèbre exilé américain a fait accéder Mohammed Mrabet à une gloire mondiale. Dans ses derniers récits, il a d’ailleurs profité de la narration ancestrale du conteur marocain. Paul Bowles est mort en 1999. Mohammed Mrabet, musulman pratiquant et membre de la confrérie des Jilala, vit toujours à Tanger dans le quartier arabe. Il peint, dessine, et continue de faire vivre la tradition des conteurs orientaux.

En 2006 et 2011, il a fait paraître de nouveaux livres, dont son autobiographie Mémoires fantastiques. Ses œuvres graphiques seront exposées à Casablanca à l’été 2012. Le public germanophone commence aussi à le redécouvrir, ses Stories de Tanger viennent d’être publiées par les éditions Bilger à Zurich. Metropolis a pris un thé à la menthe avec l’artiste dans sa maison de Tanger.

Liens :
Liste des œuvres de Mohammed Mrabet :
www.franceculture.fr

Lien vers le site officiel du Paul Bowles :
www.paulbowles.org

Récouvrez l'interview avec Simon Hamelin, directeur chez Librairie des Colonnes Lieu Maroc Secteur Loisirs, voyages et tourisme (en version originale) :


Auteure : Cordula Echterhoff

Edité le : 25-06-12
Dernière mise à jour le : 29-06-12