Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Cinéma sur ARTE > Cinéma sur Arte > Pardonnez-Moi

Cinéma sur ARTE - 19/10/11

Pardonnez-Moi

Film de Maïwenn (France, 2005, 1h24mn)
Avec : Maïwenn (Violette), Pascal Greggory (Dominique), Aurélien Recoing (Paul), Hélène de Fougerolles (Billy), Marie-France Pisier (Lola), Mélanie Thierry (Nadia), Marie-Sophie L. (la psy), Yannick Soulier (Alex)
Scénario : Maïwenn, Image : Claire Mathon, Montage : Laure Gardette, Musique : Mirvaïs Ahmadzaï, Production : Maï Productions, Les Films du Kiosque

Avant de donner la vie, Violette veut affronter les blessures de son enfance. Le premier film, rageur et déchirant, de la talentueuse Maïwenn.


Enceinte de son premier enfant, Violette décide de réaliser un documentaire sur sa famille. Caméra au poing, elle traque les secrets et les douleurs, et se confronte tour à tour à ses soeurs, Billy et Nadia, à sa mère, actrice sur le déclin, et enfin à son père, qui l'a battue pendant de longues années...

Séquence d'ouverture du film : la petite Maïwenn, bouille d'ange un tantinet boudeuse, répond aux questions d'un interlocuteur invisible. Avec ces images d'archives, souvenirs d'un lointain casting, la réalisatrice donne le ton : certes, son personnage porte un autre prénom que le sien, mais ce sont bien les blessures de sa propre enfance qu'elle exhume dans ce drame familial d'une rare intensité. Mêlant subtilement réalité et fantasme, Maïwenn fait vivre à son autre moi ce qu'elle n'a pas eu le courage d'accomplir : la quête rageuse d'un impossible "pardon". Ce mot, Violette voudrait à tout prix qu'il sorte de la bouche de ce père mutique qui n'a jamais su l'aimer, magistralement interprété par Pascal Greggory. Elle imagine pour cela des mises en scènes, planifie des confrontations, harcèle ses proches de questions, et leur jette à la figure son mal-être et son incapacité à se construire. Les cris de désespoir succèdent aux rires hystériques avec une puissance émotionnelle étourdissante, qui doit beaucoup à la performance d'ensemble des acteurs. Pour ses débuts en tant que réalisatrice, Maïwenn signe une oeuvre qui dérange autant qu'elle émeut par sa brutale sincérité.

Pardonnez-Moi
mardi, 15 novembre 2011 à 14:45
Pas de rediffusion
(France, 2005, 84mn)
ARTE F

Edité le : 19-10-11
Dernière mise à jour le : 19-10-11