Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> > Néo Shibari

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

bondage japonais - 03/07/12

Néo Shibari - La fête à noeud-noeud

Un reportage d'Aldo Lee et Yann Moreau

L'année dernière à Tokyo se sont tenus les premiers jeux qui font des nœuds. Les champions du néo shibari tirent sur la corde !

Previous imageNext image

Bienvenue aux portes ouvertes des adeptes du shibari, l'art de ligoter son partenaire.

En pleine après-midi, les premiers de cordée du monde entier se sont donnés rendez-vous dans un immeuble du centre de Tokyo pour le premier festival du shibari.

Ce salon qui s'inscrit hors du circuit S.M. propose au public des performances et du shopping bondage sur deux étages.

Pour humilier son prochain chacun son truc : en Occident, dès le Moyen Age, on utilisait le pilori pour exposer les criminels à la vindicte populaire.

Au Japon, la classe guerrière des samouraïs développe dès le XVème siècle le Hojōjutsu, un art martial destiné à neutraliser les hors-la-loi en utilisant seulement des cordes.
Les quatre règles cardinales du Hojōjutsu : empêcher le prisonnier s’échapper, ne pas le blesser, ne pas dévoiler ses techniques et surtout faire de beaux nœuds.


Kinoko Hajime

Midori
Japonaise d’origine, Midori a quitté son pays à 13 ans pour la côte ouest des Etats-Unis mais n'a jamais renoncé à son amour des kimonos bien serrés.

Auteur du premier livre anglais sur l'art du bondage nippon, "The Seductive Art of Japanese Bondage", cette sexologue est l'une des rares femmes à jouer des cordes. L'expertise de Midori l'a élevée au rang de Nawashi, maître de la corde.

Midori est la spiderwoman du shibari. Elle est capable de tisser sa toile de corde la tête à l'envers. Une prouesse qui lui viendrait de son passage dans l'armée américaine.
A Tokyo, elle a présenté l'une de ses inventions : le Yaoi Shibari, qui renverse le scénario en saucissonnant des garçons à la place des filles.

Midori : Les hommes au Japon ne se sentent pas nécessairement puissants. Ils sont sous la pression des attentes que la société met en eux. Dans la fantaisie du spectacle, ils mettent en scène ce qu'ils ne peuvent pas faire dans leur vie quotidienne. Mais les femmes japonaises ne sont pas si soumises que cela.


1ère diffusion le 27 octobre 2011

Tracks Remix
vendredi, 13 juillet 2012 à 01:30
Pas de rediffusion
(France, 2012, 52mn)
ARTE F

Edité le : Fri Oct 14 12:00:00 CEST 2011
Dernière mise à jour le : Tue Jul 03 17:55:30 CEST 2012