Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Mercredi 13 juin 2012

ARTE Journal - 13/06/12

Mercredi 13 juin 2012

  • Syrie : guerre civile en marche
    Le mot est lâché : guerre civile en Syrie. C'est le chef des observateurs de l'ONU sur place qui a osé le dire en premier. Damas dément évidemment. La ville de Homs dans le centre de la Syrie était de nouveau bombardée ce matin par les forces gouvernementales, alors qu'hier au moins 80 personnes ont été tuées dans les violences à travers le pays. L'OTAN refuse toujours une intervention militaire.

  • Ukraine : supporters... de Timoschenko
    En Ukraine, deux eurodéputés allemands ont pu rendre visite aujourd'hui à Iulia Timochenko. L'opposition profite de l'Euro 2012 pour tenter de rallier la communauté internationale à la cause de l'égerie de la révolution orange. Les soutiens de l'ex-premier ministre emprisonné font du lobbying auprès des supporters et des médias étrangers venus spécialement pour la compétition. Et cela fonctionne : certains supporter, se mobilisent pour la libération de Ioulia Timochenko.

  • Tunisie : l'art de la colère
    En Tunisie, la situation dégénère. Les heurts entre police et manifestants salafistes ont fait un mort aujourd'hui et des extrêmistes islamistes continuent d'attaquer les symboles de l'Etat dans différentes villes du pays. Tout est parti d'une exposition d'art moderne contenant des oeuvres jugées "offensante" pour l'Islam.

  • Allemagne : décès de la psychanaliste Margarete Mitscherlich
    Margarete Mitscherlich, l'une des plus grandes psychanalistes allemandes vient de mourir à l'âge de 94 ans. Elle fut notamment la co-auteure d'un livre sur le refoulement collectif du passé nazi. Dans "Le Deuil impossible", rédigé avec son époux Alexander Mitscherlich, elle s'était prononcée en faveur d'un travail de mémoire collectif des Allemands sur la dictature d'Adolf Hitler. Féministe engagée, elle avait également écrit plusieurs livres sur l'émancipation des femmes.

  • Culture : Ai Wei Wei sur grand écran
    C'est un film qui avait été remarqué à la dernière Berlinale : "Ai Wei Wei Never Sorry", un documentaire signé d'une réalisatrice américaine, Alison Klayman. Pendant 4 ans, elle a suivi l'artiste contemporain le plus connu et le plus surveillé de Chine. Architecte, sculpteur, photographe activiste politique, Aï WeiWei est toujours interdit de sortie du territoire, mais le film lui, voyage.

Edité le : 28-01-12
Dernière mise à jour le : 13-06-12