Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> > Omar Souleyman

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

Un reportage d'Aldo Lee - 13/05/14

Live - Omar Souleyman

Omar Souleyman est une légende vivante de la musique syrienne.

Previous imageNext image

En 90, contre l’avis de ses parents, Omar chante en public dans une fête, à l’invitation de ses copains. Devant leurs encouragements, il décide de se lancer dans une carrière de chanteur pour mariages. Très vite sa renommée s’étend à toute la Syrie. À chaque célébration, Omar Souleyman enregistre ses chansons du jour et produit des cassettes qui se vendent comme des petits pains dans les magasins de Damas. Parmi ses 600 albums, seule une vingtaine a été enregistrée en studio.
Même si sa gestuelle est économe, la musique d’Omar inspire souvent la frénésie festive du « Dabke ». Ce style de danse qu’on peut traduire littéralement par « pulvériser avec les pieds» rappelle une ancienne technique de compactage de la terre pour le sol des maisons.

-----------------------------------------
Dans notre boîte, il y a quinze vinyles. On a demandé à Omar Souleyman, d’en choisir trois, qui racontent trois moments de sa vie…

"Avalon" - Roxy Music

Omar Souleyman : "Ma foi, cette photo me fait penser à une cafetière arabe. Je connais cette musique, c'est le genre de musique qu'on entend dans les endroits romantiques, c’est une très belle musique. Je chante d'abord l'amour, parce que l'amour rassemble tout le monde. Mais ce qui fait mon succès c'est aussi mon style, qui fait que tout le monde aime mes chansons. J'espère de tout mon cœur qu’elles aident chaque personne qui les écoute à aimer son prochain."

"America" - Leonard Bernstein

Omar Souleyman : "Ça, ça me rappelle les soirées, pas des fêtes de villages, non, plutôt des soirées classes dans des restaurants ou des night clubs. Ça me fait penser aux fêtes que célèbrent nos frères chrétiens auxquelles j'assiste souvent, on peut y écouter cette musique. Ça, c’est le genre de chose qu’on entend chez nous à l'arrivée des mariés. Là-dessus on danse le Dabke, une sorte de ronde. Ce qu'on entend est très différent du Dabke qu'on fait chez nous. Le rythme est différent, c'est un Dabke occidental. Le notre est oriental. Pendant les fêtes de mariages ou pendant les concerts, quand le parolier me souffle des noms, je les grave en quelques secondes dans ma tête. Dès que je le sens, je chante les noms qu'il m'a soufflé pour les remercier d'avoir organisé la soirée. C'est ma façon de faire."

"I can give you more" - LL Cool J

Omar Souleyman : "Ça ça me rappelle… l'époque où j'écoutais de la musique sur un magnétophone. Cette chanson, on peut l'écouter chez nous en Syrie dans les discothèques. Moi, quand j'étais enfant, j’adorais la bagarre et je frappais souvent mes copains. Mais plus tard, quand j'ai fait mon service militaire, je me suis calmé. Ce qu’on espère tous, c’est que le Moyen-Orient vive en paix et que la visite récente du président Obama soit un beau présage pour la région. Nous sommes optimistes, Inch'Allah!"

Liens

Lors du Passage d'Omar Souleyman à Paris :
- le 31 mai 2009 au festival Villette Sonique - Paris
- les 2 et 3 juin - deux soirées Sublime Frequencies - aux Instants Chavirés de Montreuil


Albums

"Highway to Hassake" sur Sublime Frequencies distribué par Orkhêstra
"Dabke 2020 - Folk and Pop Sounds of Syria" sur Sublime Frequencies distribué par Orkhêstra

Vidéo




Chef opérateur : Gérard Maximin

Tracks
samedi, 3 octobre 2009 à 03:00
Pas de rediffusion
(France, 2009, 52mn)
ARTE F

Edité le : 01-10-09
Dernière mise à jour le : 13-05-14