Taille du texte: + -
Accueil > Monde > Les Yes Men refont le monde

Les Yes Men refont le monde

Mardi 15 septembre 2009 à 20h45

> Les néomilitants dans le monde

Les Yes Men refont le monde

Mardi 15 septembre 2009 à 20h45

Les Yes Men refont le monde

30/11/11

Les néomilitants dans le monde

Les Yes Men refont le monde - Vendredi 2 décembre 2011 à 23h


Les grèves, les sit-in, les drapeaux et les slogans criés dans la rue appartiennent-ils au passé ? De nouvelles formes de contestation sont en train de naître. Diffusés sur le web, les messages passent vite et se propagent dans les cinq continents. Et ça marche !

Previous imageNext image

Culture jamming


S'approprier un message publicitaire, détourner le concept et ridiculiser la multinationale visée. Un exemple de culture jamming. La revue canadienne Adbusters reste precurseur dans le domaine. Un magazine, un think-tank et une expérience artististique. Adbusters est un réseau mondial de sabotage culturel et de travail artistique. Objectifs : mettre en cause le pouvoir des entreprises, le fonctionnement des médias et la production des informations.

Les oeuvres des street artists, comme l'anglais Banksy ou le français Blek le rat, rentrent aussi dans cette démarche politique. La rue est donc le terrain de jeu des activistes et des publicitaires. Le groupe Billboard Liberation Front (Front de libération des affiches) se bat pour se réapproprier l'espace public et pour "la création d'un nouveau paradigme du street marketing".

Cyber-squatting


Alors que les entreprises cherchent à redorer leur image à coup d'opérations marketing, les cyber-squatteurs engagés, eux, mènent un travail de sape. Cyber-squatter une firme signifie enregistrer un nom de domaine correspondant à une marque pour produire des contenus différents de l'original et altérer ainsi la visibilité de cette marque.

Flash mob


Les flash mob sont des mobilisations éphémères. Des rassemblements organisés via des blogs, des médias sociaux – comme Facebook ou Twitter – ou via des mails viraux. Contestation, réappropriation de l'espace public et expérience artistique se croisent au musée, dans une gare ou dans un parc (pour célébrer la mort de Michael Jackson par exemple). Mais c'est aussi un moyen de sortir une communauté de la virtualité : wifi-picnicking, pillow fight flash mob – bataille de polochons improvisée – ou masse critique, une manifestation à vélo en ville.

Contre toutes les formes de pollutions


Dans tous les pays, des associations luttent contre la pollution environnementale, sonore ou visuelle. Par exemple, le collectif citoyen Carré vert avait bloqué et détourné la circulation du Périphérique, à Paris, en installant sur la chaussée un carré vert de 200 m² comme symbole de résistance à l’asphyxie et à la pollution de nos villes par le trafic automobile.

Le Club du néon passe les nuits à éteindre les enseignes lumineuses des boutiques et des banques pour réduire le gaspillage d’énergie et pour lutter contre la publicité excessive dans la rue. Les Déboulonneurs agissent contre l'agression publicitaire et la dégradation du paysage due au nombre d'affiches publicitaires.






Edité le : 10-08-09
Dernière mise à jour le : 30-11-11