Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Les Tudors - Saison 3 > Les personnages historiques > Marie Tudor

Les Tudors - Saison 3

resume saison2Fr

Les Tudors - Saison 3

27/08/12

Les Tudor Saison 3 - Marie Tudor

20-25 ans


Previous imageNext image
Fille unique d’Henry VIII et Catherine d’Aragon, Mary faisait la fierté de son père grâce à sa vivacité d’esprit et son don pour les langues et la musique. Toutefois, le roi ne pouvait s’empêcher de regretter qu’elle ne soit pas un garçon, car il pensait que la dynastie serait en péril avec une femme sur le trône d’Angleterre. A l’âge de neuf ans, quand il devint clair que sa mère n’aurait pas d’autre enfant, Mary fut dotée de son propre château, de sa propre cour et de ses propres responsabilités politiques à Ludlow, à la frontière galloise. Dès ses deux ans, Henry avait négocié pour elle des promesses de mariage avec les plus grands héritiers d’Europe, mais annulait toujours en fonction des revirements d’alliances.
La vie de Mary bascule lorsque son père décide de faire annuler son mariage avec sa mère pour pouvoir épouser sa maîtresse Ann Boleyn, établissant pour cela une nouvelle religion pour le royaume : le protestantisme anglican. En 1533, elle est déclarée illégitime, reçoit l’interdiction de voir sa mère (qui meurt trois ans plus tard), est privée de son titre de princesse et de toute sa cour, et devient dame de compagnie en charge de sa demi-sœur Elizabeth, tout juste née.
Ce n’est qu’après la mort d’Ann Boleyn et grâce aux efforts de Jane Seymour que Mary se réconcilie avec son père, qui la contraint toutefois de reconnaître par écrit la légitimité de toutes les décisions qu’il a prises (annulation du mariage avec Catherine, établissement de la religion anglicane, etc.) Mais Mary ne renonce pas à sa foi catholique, et reste très populaire auprès des rebelles catholiques du Nord du pays, qui se rebellent en son nom en 1536.

Elle marche en tête du cortège funéraire de sa belle-mère Jane Seymour en 1537, et devient la femme la plus importante de la cour lorsque son père n’est pas marié ou que les épouses suivantes sont tombées en disgrâce. Toutefois, aucune négociation en vue d’un mariage n’arrive à terme, et Mary reste vierge et célibataire jusqu’en 1554, un an après son accession au trône (après la mort de son père en 1547, puis de son frère Edward en 1553).

Marjolaine Boutet

Edité le : 12-12-11
Dernière mise à jour le : 27-08-12