Taille du texte: + -
Accueil > Quai Branly > A l'antenne > Le musée du quai-Branly - Dialogue des cultures

06.10.2006 à 23.15 - 12/09/06

Le musée du quai-Branly - Dialogue des cultures

De la genèse du projet à l’arrivée des premiers visiteurs, découvrez comment a été conçu le grand musée des arts premiers inauguré au quai Branly à Paris en juin dernier. Une aventure humaine et esthétique qui tente de redéfinir le regard que nous portons sur l’autre.

Documentaire de Guy Seligmann et Pierre-André Boutang
(France, 2006, 90mn)
ARTE F


Le 23 juin dernier était inauguré le musée du quai-Branly, à Paris. Le lieu, dont l'ouverture est un événement, réunit les collections du musée de l'Homme et du musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie, soit en tout 275 000 pièces (dont 3 000 exposées). Dix ans ont été nécessaires pour mener à bien cette "aventure diplomatique, humaine et artistique", selon les mots du directeur du musée, Stéphane Martin. Témoignages et images d'archives à l'appui, le documentaire revient sur la genèse, la philosophie et la portée du projet, initié par l'ethnologue Jacques Kerchache qui est décédé avant d'avoir vu le musée achevé. Dans leur documentaire, Guy Seligmann et Pierre-André Boutang visitent le musée en chantier puis terminé, interrogent ses responsables, son architecte Jean Nouvel, des ethnologues français et africains, un historien, le sculpteur Ousmane Sow, le cinéaste Souleymane Cissé... Et ils évoquent les interrogations et critiques que suscite le musée des arts premiers.

Ouverture d'esprit
C'est l'ethnologue Jacques Kerchache qui a convaincu Jacques Chirac de la nécessité d'un grand "musée des arts premiers". Passionné par les objets "primitifs", qu'il collectionne dès les années 1960, Jacques Kerchache est l'auteur d'un manifeste, L'internationale des objets d'art, qui proclame ceux-ci libres et égaux en droits. Sa conviction, fondée sur les notions de respect et d'échange, anime tous ceux qui ont travaillé sur le projet ; l'architecture conçue par Jean Nouvel minimise l'appareillage muséographique, privilégie l'ouverture des espaces et fait appel à des artistes aborigènes ; les aménagements tiennent compte de la dimension sacrée des oeuvres - pour les objets funéraires, par exemple, des niches et des éclairages appropriés ont été réalisés ; au sous-sol, on conserve, nettoie, restaure et modélise chaque pièce en en préservant la dignité, notamment lorsqu'il s'agit de restes humains, délicatement recouverts de tulle. Pourtant, des doutes demeurent : peut-on déposséder des peuples de leurs masques et de leurs statues pour les mettre en vitrine à Paris ? Des objets usuels et rituels peuvent-ils être exposés comme des oeuvres d'art ? Les questions soulevées sont primordiales. Mais, comme le souligne l'historien Kryzsztof Pomian, "quelles que soient les erreurs, en traitant ainsi ces objets, on permet un dialogue avec eux et le musée devient un instrument puissant d'ouverture d'esprit".


...............................
Le musée du Quai-Branly
Dialogue des cultures
(France, 2006, 90mn)
ARTE F
Réalisateur: Guy Seligmann, Pierre-André Boutang

Edité le : Tue Sep 12 17:51:43 CEST 2006
Dernière mise à jour le : Tue Sep 12 17:52:52 CEST 2006