Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Metropolis

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

> Cette semaine > Des journalistes en Turquie

Metropolis

Le magazine culturel hebdomadaire d'ARTE - Tous les dimanches matin.

Metropolis

05/04/12

La liberté d'expression bafouée en Turquie

En Turquie, une centaine de journalistes sont actuellement sous les verrous, en dépit des protestations de la communauté internationale

Previous imageNext image
S’il n’y avait que des arrestations ! Hrant Din, un journaliste d’origine arménienne, a été assassiné à Istanbul en janvier 2007. Le célèbre chroniqueur Nedim Sener est parvenu à prouver que les coupables étaient des fonctionnaires chargés par le gouvernement d’éliminer toute critique publique. Cela lui a valu la prison, et il vient seulement d‘être libéré, en mars 2012, après 375 jours de détention.

Le journaliste et écrivain Ahmet Sik a été relâché au même moment. Il a été emprisonné pour avoir révélé dans un manuscrit circulant sous le manteau comment les islamistes infiltraient la police et la justice turques, avec l’aide du gouvernement. Son livre a été publié pendant son incarcération. 125 écrivains, politiques et journalistes de toute l’Europe sont venus à sa rescousse en se déclarant coauteurs et en faisant figurer leur nom sur la couverture du livre. Metropolis s’est entretenu avec Nedim Sener sur sa détention et la liberté de la presse en Turquie. Nedim Sener n’est pas encore un homme libre, il bénéficie seulement d’une remise de peine et il est toujours considéré comme un terroriste. Il n’a pas perdu l’espoir de voir la justice triompher et il a dit à Metropolis, devant la caméra, qu’il n’abandonnait pas le combat.

Par Kamil Taylan

Edité le : 26-03-12
Dernière mise à jour le : 05-04-12