Taille du texte: + -
Accueil > Monde > 28 minutes

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

> Ce soir > L’indignation est-elle une mode ?

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

Du lundi au vendredi à 20h05

L'émission du 06 mars à 20h05 - 07/03/12

L’indignation est-elle une mode ? - 28 minutes

Avec Tony Gatlif


Vous pouvez (re)voir l'émission pendant 7 jours sur ARTE +7 après la diffusion à l'antenne.

A la une ce soir : le super Tuesday américain. Dix Etats votent, avec à la clé, 437 délégués sur les 1144 nécessaires pour l’investiture à la présidentielle.

Cette soirée électorale ne déterminera pas de façon définitive le vainqueur de la campagne des primaires mais elle devrait permettre d’établir une hiérarchie claire entre les candidats. Si Mitt Romney remporte une majorité des scrutins, il confortera sa place de prétendant face à Barack Obama.

L’originalité de ces élections outre-Atlantique, c’est la tension sociale en toile de fond, une situation quasi-inédite, représentée notamment par le mouvement « Occupy Wall Street », contre la finance. La crise a été suivie de mouvements qui se sont regroupés autour d’une expression : « Indignez-vous ». Depuis des centaines de milliers d’indignés se lèvent un peu partout dans le monde. Au point de poser une petite question provocatrice : L’indignation est-elle une mode ?

 

Pour en parler, Elisabeth Quin reçoit Tony Gatlif, réalisateur de « Los indignados » à l’affiche ce mercredi dans les salles de cinéma. Un film qui nous plonge au cœur des actions des indignés en Europe. Par ailleurs, Tony Gatlif réalise un documentaire événement sur ce sujet qui sera diffusé sur ARTE en septembre.

 

A ses côtés, Laurent Joffrin, directeur des publications du Nouvel Observateur.

 

Le mouvement des indignés, qu'il ait lieu à Madrid, à New York ou encore à Athènes, une première historique ? Pas vraiment, comme nous le montre le "Journal du temps" qui nous emmène en France des années 1890, période caractérisée par une vague d'attentats anarchistes…

 

Du côté de nos chroniqueurs…

 

Sebastien Bohler rappelle que l’indignation est une émotion morale, et non une émotion de base, et nous en livre une explication neurobiologique.

 

Sur le plateau également, Sylvie Laurent qui évoque l’impact du mouvement américain « Occupy », et le replace dans la tradition des luttes militantes aux Etats-Unis.

 

Enfin Jean-Max Colard  examine la manifestation en tant que geste artistique.




Edité le : 05-01-10
Dernière mise à jour le : 07-03-12