Taille du texte: + -
Accueil > Monde > 28 minutes

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

> Ce soir > L’Europe peut-elle tout bonnement s’effondrer ?

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

Du lundi au vendredi à 20h05

L'émission du 27 juin à 20h05 - 27/06/12

L’Europe peut-elle tout bonnement s’effondrer ? - 28 minutes

Avec Fabrice Pozzoli, Clémentine Forissier, Thierry Pech et Bruno Jeudy


Vous pouvez (re)voir l'émission pendant 7 jours sur ARTE +7 après la diffusion à l'antenne.



A la Une ce soir, le sommet européen, crucial pour la zone euro, qui aura lieu les 28 et 29 juin à Bruxelles. Hier, les ministres des Finances des quatre principales économies européennes, (Allemagne, France, Italie et Espagne) ont mené d’intenses tractations pour trouver des solutions à la crise de la dette qui dure depuis décembre 2009. Après la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne, c’était au tour de Chypre de demander l’aide européenne alors que le pays s’apprête à prendre la présidence de l’Union Européenne le 1er juillet.

Même l’indispensable axe franco-allemand montre des failles, Angela Merkel et François Hollande ne s’entendent toujours pas sur la politique à suivre et ne démordent pas, entre plan de rigueur et croissance.

D’où notre question du jour : l’Europe peut-elle tout bonnement s’effondrer ? 

 

Pour en parler, Elisabeth Quin reçoit l’économiste Thierry Pech, rédacteur en chef du magazine Alternatives Economiques.

A ses côtés Bruno Jeudy. Journaliste et écrivain il est actuellement rédacteur en chef du service politique du Journal du Dimanche.

Clémentine Forissier, rédactrice en chef de EurActiv France. Journaliste, spécialiste des questions européennes, elle a travaillé à Bruxelles pour différents médias français et belges.

Egalement sur le plateau, Fabrice Pozzoli-Montenay. Journaliste pour le magazine "Paris Berlin", il est secrétaire de l'association des journalistes européens.

 

En 1815, la France était défaite à Waterloo et Napoléon déchu : il fallait alors réorganiser l’Europe. Le « Journal du Temps » ressuscite l’impressionnant congrès qui a suivi, rassemblant plus de 200 rois, princes et chefs de missions diplomatiques.

 




Edité le : 05-01-10
Dernière mise à jour le : 27-06-12