Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Berlinale 2011 > Au jour le jour > Jour 3

Au jour le jour - 12/02/11

12 février 2011

Du 10 au 19 février, suivez toute l'actualité du festival de Berlin sur internet : interviews, web-reportages, chaque jour retrouvez de nouvelles vidéos sur les films en compétition.

Previous imageNext image
  • La nuit des Ours : la 3D sur le devant de la scène
    La Berlinale, l’Académie allemande du Film et German Films organisent un projet commun : GERMAN CINEMA – LOLA@Berlinale. Il permet de présenter les films nominés par l’Académie pour le Prix du Film allemand. À l’occasion du gala de GERMAN CINEMA – LOLA@Berlinale, nous avons rencontré les responsables du projet et différents invités. Nous en avons profité pour leur demander leur avis sur le cinéma en 3 dimensions.
    Le reportage

  • Le film du jour : "Schlafkrankheit" d'Ulrich Köhler
    La question du territoire et de la place que chacun peine à y trouver était déjà centrale dans les premiers films d’Ulrich Köhler. Avec « Maladie du sommeil », l’enjeu de ces préoccupations est décuplé : quelle position est-on encore capable de tenir en Afrique ?
    Le reportage
    Les réalisateurs allemands tournent à l’étranger

A voir aussi, les reportages du 12/02/2011 :

  • "El Premio" de Paula Markovitch
    Ce premier film de l'écrivain argentine Paula Markovitch, est une extrapolation autobiographique de son enfance. Une façon très intime d'évoquer la grande Histoire. C'est le premier des deux films argentins cette année en compétition à être projeté.
    Le reportage

  • Retour sur la condamnation de Jafar Panahi
    Avec la lutte pour la liberté dans les pays arabes, le cas des deux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, condamnés à 20 ans d’interdiction d’exercer leur métier et assignés à résidence à Téhéran, résonne de manière tout a fait particulière. Moritz Wulf revient sur cette condamnation.
    Le reportage

  • La Nuit des Ours : le gala d’ouverture de la Berlinale
    "Le cœur de la Berlinale, c’est quoi ?" question existentielle que nous avons posée aux deux comédiens Oliver Welke et Olli Kalkofe lors du gala d’ouverture du Festival.
    Le reportage

Edité le : 29-03-10
Dernière mise à jour le : 12-02-11