Taille du texte: + -
Accueil > Livres / BD > Lambert, Jérôme

JOURNAL DE LA CULTURE - 19/01/07

Jérôme Lambert - "Finn Presscott"

Janvier c'est le mois de la rentrée littéraire : cette année plus de 550 nouveaux romans dont 353 français. Nous avons choisi de vous présenter un "objet littéraire non identifié" : "Finn Presscott" du jeune romancier Jérôme Lambert. Le titre est un clin d'oeil au recueil de nouvelles de l'américaine Sylvia Plath "Le jour où Monsieur Prescott est mort". L'auteur, Jérôme Lambert a 31 ans. Il a publié "La Mémoire Neuve" il y a 3 ans aux éditions de l'Olivier. Il écrit aussi des romans jeunesse aux éditions Ecole des Loisirs. Finn Presscott est sorti le jeudi 4 janvier 2007 aux éditions de l'Olivier.

Voir le reportage (real video - 3mn39)

Jérôme Lambert écrit là où on ne l'attend pas. Son héros, il l'a créé dans la grande tradition des romans d'apprentissages victoriens. Atmosphère surannée, ambiance belle époque pour le personnage Finn Prescott : un jeune homme bercé d'illusions qui rêve de grand amour, de voyages et pense être voué à un destin particulier.

Jérôme Lambert : "On ne peut pas prétendre à une réécriture, à une fresque romanesque victorienne, anglo saxonne sans un tout petit peu de recul. Parce que eux mêmes à l'époque n'étaient pas sérieux !"

Jane Austen, Henry James, ou encore Edith Warton, la littérature anglo saxonne a toujours nourri l'imaginaire de Jérôme Lambert. Mais l'exercice de style n'est jamais forcé. Au contraire : il permet à l'auteur d'ouvrir d'autres champs. De conjuguer ironie, humour et distance vis à vis de son sujet. Bref tout l'art et la manière de raconter des rêves brisés avec élégance.

Jérôme Lambert : "Je me suis beaucoup, beaucoup amusé. C'était une façon aussi de libérer l'écriture et puis d'aller plus loin dans les personnages parce qu'on a en France un peu peur de la psychologie, à la française alors que la psychologie anglo saxone est toujours très amusée, très drôle. Moi, ce qui me séduit énormément chez Edith Warton, pour ne prendre qu'elle, c'est à quel point justement, grâce au recul, et grâce à la distance qu'elle met avec le petit monde qu'elle observe, même si au départ, elle est à l'intérieur, elle est finalement dans l'humour, dans une façon d'épingler les choses de façon très sarcastique."

Lors de la publication de son premier roman, il y a trois ans, Jérôme Lambert avait pris moins de risques. Tout comme la nouvelle génération d'auteurs, il avait choisi l'auto fiction pour écrire l'amour, le deuil et l'enfance. Aujourd'hui, il s'oriente vers le romanesque pur et prouve qu'il ne suffit pas de bien savoir écrire mais qu'il faut aussi pouvoir se renouveler.
..........................................
Le livre
"Finn Presscott" de Jérôme Lambert
aux éditions de l'Olivier
L'étude conduit-elle à la connaissance ? L'exploration du monde rend-elle plus sage ? Le mariage est-il la voie royale qui mène vers l'amour ? L'amitié peut-elle guérir la mélancolie ? Lecteur, si ces questions sont à tes yeux sans objet, ce livre n'est pas pour toi. Si, en revanche, elles éveillent en toi un écho, alors plonge-toi sans tarder dans ce roman d'apprentissage d'une surprenante modernité. Car ses personnages, dont les noms - Finn Prescott, Nina Carolyn Newland, Patrick Knightley - évoquent les romans anglais du XIXe siècle, sont nos exacts contemporains. Ramassant en une fresque baroque les rêves et les renoncements, les élans lyriques et les désillusions qui ont composé la vie de son héros, Jérôme Lambert réussit le tour de force de nous passionner pour le destin de ce bourgeois épris d'idéal.
..........................................................................................
Le Journal de la culture
Novembre 2006

Edité le : 19-01-07
Dernière mise à jour le : 19-01-07