Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> 20050203 > Hot Spot - K.M Lo

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

28.04.05 - 23.55 : tracks - 28/04/05

Hot Spot - K.M Lo

Le film "If God Sent His Angel", "Si Dieu envoyait son ange" bat tous les records! Tourné à Phnom Penh, capitale du Cambodge, il réalise un exploit jusqu'ici jamais égalé. Son réalisateur travaille dans le plus grand secret, il s'appelle K.M Lo.

a lire aussi

K.M Lo : "Mon premier film, "Le Voleur de Mobylette", a coûté 500$ et celui-ci j’ai essayé de le finir à 320$. Tout ça pour battre le record Guinness du long-métrage le moins cher du monde. Le record actuel est de 376$. Donc j'essaie de le battre de 50$. "

Et pour exploser le record tous les moyens sont bons. Pour réaliser son exploit, K.M Lo a créé le plus petit studio du monde dans cette chambre d'hôtel à cinq euros la nuit. Sur les murs, son scénario. Pour serrer le budget, il a choisi de tourner au maximum dans cette pièce de 5 mètres carrés jour et nuit. Et pour économiser sur les salaires des comédiens, K.M Lo a recours aux ombres chinoises. Low Budget oblige.

K.M Lo : "L’objectif de ces films à microbudget, c’est de montrer aux Cambodgiens qui hésitent aujourd’hui à se lancer dans la réalisation, qui se disent "oh j’ai besoin de beaucoup d’argent ou de beaucoup de matériel", c’est leur démontrer qu’aujour’hui on peut faire un film avec un petit budget. Ce qui compte c’est le contenu."

Le hongkongais K.M Lo n'a rien laissé au hasard. Afin de baisser ses coûts de production, il a choisi de s'exiler au Cambodge pour tourner "If God Sent His Angel", "Si Dieu envoyait son ange". De la bande son au montage, tout est fait maison en quinze jours. A une semaine du festival où il doit être projeté en France, le film n'est toujours pas terminé. Finalement, K.M Lo se surpasse et boucle l’affaire en passant sous la barre des trois dollars.

K.M Lo : "Je veux dire que les films chiants, bavards avec des gens qui marchent sont bons parce qu’on ressent presque les réelles émotions de ces gens qui marchent. C’est si long et en même temps il n’y a rien d’autre à part la marche. Donc je laisse le temps aux spectateurs de réfléchir. Ils peuvent se demander ce qui se passe ? Qu’est-ce que c’est ? Je ne vois pas l’intérêt, et alors ? Ma mission première n’est pas de divertir les gens. S’ils n’ont pas de patience qu’ils dégagent !"
.............................................

Le festival
11 ème Festival International du film asiatique de Vesoul
22 février au 1er mars 2005
>> Le site officiel du festival

Le film
"If God Sent His Angel" - "Si Dieu envoyait son ange?"
Réalisation, scénario, photographie, montage : K.M. Lo
Un groupe de théâtre joue Voyage de deux anges : un vieil ange et un jeune ange voyagent sur terre. Le vieil ange suggère d’aller dans un café. A leur table, un téléphone mobile se met à sonner. Sa riche propriétaire revient et les invite avec empressement à venir chez elle. Mais son mari les traite comme des chiens. Ils sont expédiés dans une petite pièce pour dormir sans dîner. Dans le vieux mur, des briques d’or apparaissent au vieil ange qui les cache. Le lendemain, c’est un pauvre paysan qui les invite et les traite avec grande générosité. La mort vient roder autour de la femme du vieux paysan, mais l’ange convainc le malin de la laisser et de prendre son bétail. Une fois la pièce terminée, le réalisateur perdu dans ses pensées, voit d’autres images. Le jeune ange impétueux se trouve seul et traîne dans les rues, il finit dans un bar où il rencontre un jeune délinquant et sa sœur qui le drague et a des rapports sexuels avec lui. Le lendemain le malin rencontre la sœur et l’ange. L’histoire tourne mal : hold up, overdose de cocaïne et fantôme ...

K.M. Lo
K.M. Lo est né en 1962 à Singapour. Il débute comme photographe de studio. Il travaille pendant 16 ans comme photographe de mode en Asie et fait de la formation dans de nombreux pays. En 2000, il s’installe au Cambodge et tourne en digital. Il crée le Camp Film Society, ONG qui a pour but d’aider les jeunes du Tiers Monde en leur donnant assistance et conseil en matière d’audiovisuel et de réalisation. Le film Moto Thief tourné avec un budget de 500 dollars est un modèle unique de production cinématographique à petit budget. Il travaille au développement d’un système qui puisse rapprocher cinéma et vidéo.
>> Pour plus d'informations

.............................................
TRACKS
Jeudi 28 avril 2005 à 23h50
Samedi 30 avril à 17h50
Rédaction: ARTE France, Program33
.............................................

Edité le : 28-04-05
Dernière mise à jour le : 28-04-05