Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> Présidentielle 2012

Présidentielle 2012

La campagne présidentielle française se poursuit. Décryptage du duel télévisé entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Notre dossier

> 6 élus, 6 lieux, 6 thèmes > Les services publics par Gabriel Amard

Présidentielle 2012

La campagne présidentielle française se poursuit. Décryptage du duel télévisé entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Notre dossier

Présidentielle 2012

ARTE Journal / 666 - 6 élus 6 lieux 6 thèmes - 27/03/12

Gabriel Amard, élu Front de gauche

Thème : les services publics


Voir au niveau local ce que réalisent les élus des différents partis politique en lice à la présidentielle, c'est l'objectif de la série de reportages "Présidentielle-666" : 6 élus locaux, 6 lieux, 6 thèmes. Le quatrième numéro est consacré à Gabriel Amard, président d'une communauté d'agglomérations de l'Essonne, élu Front de gauche. Le thème : les services publics. Un reportage de Richard Bonnet pour ARTE Journal.

Après sa démonstration de force à la Bastille, Jean-Luc Mélenchon qui a reçu le soutien de cadres du NPA cette semaine, est toujours à la hausse dans les sondages, devenant même le troisième homme de la présidentielle dans les intentions de vote chez BVA.
Secrétaire national du Parti de gauche dirigé par Jean-Luc Mélenchon, Gabriel Amard, 45 ans, est président de la communauté d'agglomérations des lacs de l'Essonne qui regroupe une population de 57 000 habitants répartis sur deux villes de la banlieue sud de l'Ile-de-France, Viry-Châtillon et Grigny. La première est dirigée par un maire du parti de gauche, Simone Mathieu, la deuxième par un communiste, Philippe Rio. Autant dire un territoire 100% Front de gauche, devenu un véritable laboratoire urbain du parti de J-L. Mélenchon. Le combat le plus emblématique de cet élu qui appartient au premier cercle du candidat aux élections présidentielles, c'est la gestion publique de l'eau. Entre mars 2010 et janvier 2011, Gabriel Amard s'est illustré en faisant passer dans le domaine public la distribution de l'eau de la ville de Viry-Châtillon assurée jusque-là par le groupe privé, Veolia. La distribution de l'eau de la ville voisine, Grigny, assurée actuellement par le groupe Suez, reviendra également à la communauté de l'agglomération en 2018. Cette lutte contre les multinationales qui selon lui "ne cherchent qu'à s'enrichir et distribuer les plus gros dividendes possibles à leurs actionnaires sur des biens qui appartiennent à la communauté", il l'a théorisé dans un ouvrage, "L'eau n'a pas de prix, vive la régie publique !"(Éditions Bruno Leprince 2010).

Cet élu entré en politique plutôt jeune - il adhère au Parti socialiste à 20 ans, est, on l'aura compris, très attaché à la notion de service public qu'il décline très largement, de l'aménagement du territoire (voir passerelle au-dessus de l'A6 dans le reportage) aux services d'aide à la personne (ateliers linguistiques, hôpitaux, écoles etc.) en passant par l'habitat. Fils d'une mère "catho de gauche" ayant des origines italiennes et d'un père, juif pied-noir, "plutôt SFIO franc mac", Gabriel Amard a rencontré Jean-Luc Mélenchon en 87 lors d'un meeting dans l'Essonne. Le jeune homme est fasciné par le tribun, adhère dans l'année à la section du Parti Socialiste de l'Essonne et ne quitte plus son mentor. En 89, il devient maire adjoint de Longjumeau à 22 ans, en 95, maire de Viry-Châtillon, mandat qu'il abandonne quelques années plus tard pour présider la communauté d'agglomérations des Lacs de l'Essonne. En novembre 2008, il suit J-L. Mélenchon quand ce dernier quitte le Parti Socialiste. Il est aujourd'hui un membre actif de l'équipe de campagne du président du Parti de Gauche.




à consulter aussi :




Edité le : 26-03-12
Dernière mise à jour le : 27-03-12