Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Francfort-bourse : spéculation sur la dette française

ARTE Journal - 17/04/12

Francfort-bourse : spéculation sur la dette française

L'inquiétude est de mise suite à la mise sur marché allemand Eurex d'un nouveau contrat à terme sur la dette française. Reportage

Depuis lundi 16 avril, la dette française s'échange à la bourse de Francfort, grâce à un contrat à terme sur les obligations françaises à dix ans. Ce nouveau produit de spéculation a été lancé par Eurex, spécialiste des produits dérivés et filiale du groupe allemand Deutsche Börse. Il permet à un investisseur d'acheter un titre à un prix fixé à l'avance pour un règlement à une date ultérieure, comme c'est le cas pour les matières premières. Pour sa première journée sur le marché allemand, il s'est toutefois peu échangé. Mais dans le contexte actuel de la crise européenne, ces nouveaux produits financiers créent la polémique et suscitent l'inquiétude. Certains économistes affirment que ce contrat constitue un facteur potentiel de risque considérable sur la dette publique française. Le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet, estime qu'il ne s'agit pas d'un bon signal. Et à l'instar de Catherine Trautmann, plusieurs euro-députés socialistes sont également montés au créneau en déclarant : "Il est temps que la démocratie reprenne ses droits face aux innovations des apprentis sorciers".

Un reportage de Richard Bonnet et Frédéric Balland pour ARTE Journal :


Edité le : 16-04-12
Dernière mise à jour le : 17-04-12