Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Regards croisés > Regards croisés > El Periódico (Espagne)

09/12/05

El Periódico de Catalunya (Espagne)

  • CARTE D’IDENTITÉ

Titre : El Periódico de Catalunya
Date de naissance : 26 octobre 1978
Fondateur : Antonio Asensio Pizarro
Directeur : Antonio Franco
Domaines couverts : généraliste
Tirage : 221 817 exemplaires en juin 2005
(Source http://www.introl.es)
Lectorat : varié
Positionnement politique : centre gauche « catalaniste »
Adresse : Consell de Cent, 425-427, ES-08009 Barcelona
Tél. : 00 34 93 265 53 53
Fax : ++34 93 484 65 12/13


  • ARTICLE

Auteur de l’article : Vincenç Navarro.
Titre de l’article : «Qué quiere decir Europa ?».
« Qu’est-ce que l’Europe veut dire ? ».
El Periódico, 19 février 2005.


  • FICHE DE LECTURE

L’auteur fait une lecture critique du développement de l’État providence en Espagne par rapport à la moyenne européenne, en signalant le recul qui se produit depuis 1993 en matière de prestations sociales. Navarro croit que cette situation est due au manque de volonté politique. La solution qu’il propose c’est d’augmenter les impôts  jusqu’à la moyenne européenne.

Selon Navarro, la raison pour laquelle l’Europe a joui, en Espagne, d’une une image positive est due au fait  qu’elle était identifiée à un idéal de démocratie, de  liberté et de bonheur pour les citoyens. Pour atteindre cet idéal, il y a eu une forte augmentation du budget social depuis la mort de Franco en 1975 (passé de 14% du PIB à 24% en 1993) mis en œuvre sous les gouvernements socialistes successifs. À partir de cette date,  les priorités du dernier gouvernement socialiste et du premier gouvernement de droite Aznar, ont été de réduire le budget pour respecter les critères de convergence édictés par le traité de Maastricht. Ainsi, quand le déficit budgétaire a été résorbé, l’Espagne avait un déficit de son budget social par rapport à la moyenne européenne du même ordre qu’en 1975, à la mort de Franco. Ici l’auteur fait une dure critique du gouvernement Aznar qui a présenté l’entrée dans l’union économique et monétaire de son pays comme un grand succès, même si elle s’est faite sur le dos des services de santé et de l’éducation.

Pour résoudre le retard accumulé, Navarro propose d’augmenter le budget social grâce à une augmentation de la pression fiscale sans hésiter à converger avec les moyennes pratiquées dans l’Union. Évidemment il s’agit d’une mesure très impopulaire. Néanmoins, selon l’auteur, la perspective d’augmenter les impôts est acceptée par la classe moyenne et travailleuse si cet argent est destiné à améliorer les services de santé, tandis que 30% des personnes avec les revenus les plus élevés sont plus réticentes face à cette mesure.

Il est donc possible, pour Navarro, de converger avec l’Europe sociale mais pour cela il faut avoir une volonté politique et écouter les demandes d’un ample secteur de la population.

Daniel Molinuevo


POUR ALLER PLUS LOIN


...............................................
Regards croisés n° 2,
L’Europe sociale malmenée
...............................................

Edité le : 09-12-05
Dernière mise à jour le : 09-12-05


+ de Europe