Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Le Jour d'avant - La série > Proenza Schouler

"Le Jour d'avant"

Les 48 heures qui précèdent un défilé sont synonymes de moments de panique, de fébrilité, d'idées de dernière minute ...

"Le Jour d'avant"

Mardi 1er mars à 22h30 - 23/02/11

Le jour d'avant - Proenza Schouler

Série documentaire de Loïc Prigent


Leur nom vous est sans doute inconnu et pourtant, le simple fait de le prononcer déclenche des émeutes pendant la semaine de la mode à New York. Jack McCollough et Lazaro Hernandez se sont rencontrés à l’école. « Proenza Schouler » sont les noms de jeune fille de leurs mamans respectives.
Comme ils ne disposent pas pour l’instant pas de budget mannequins, elles sont donc rémunérées en vêtements, chaussures et sacs. Repérés par Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue (USA) ayant la réputation d’un diable portant du Prada, ils obtiendront une bourse qui leur permettra de faire leurs premières collections. Ils ont connu une ascension fulgurante sur la scène de la mode américaine. Depuis le début, la presse les a soutenu et a crié au génie !

précédente suivante
Galerie photos

Pourquoi faites-vous de la mode ?


Jack McCollough : Pourquoi fait-on de la mode ? … hum…

Lazaro Hernandez : Parce qu’on a peur de faire de l’art.

Jack : C’est ça, j’avais peur d’être un artiste mais je voulais garder un pied dans ce monde fou.

Lazarro : L’art, c’est sans doute trop inabordable, alors la mode est une sorte de compromis entre quelque chose qui n’est pas de l’art mais qui n’est pas qu’un produit non plus. Ça nous aide à nous exprimer, à exprimer notre créativité, à donner notre vision du monde, c’est « designer » des choses.

Jack : La mode, c’est un croisement de plusieurs choses. Ce n’est pas quelque chose qui me fascinait avant la fac. Je voulais être peintre ou sculpteur.

Lazaro : Jack avait une toute autre vision de la vie à cette époque !

Jack : Oui, j’étais plus punk et rebelle que ça. J’étais le vrai rebelle, un peu grunge, un peu crade. J’avais des dreadloks sur mon torse, ce genre de choses (rire). Donc je ne savais même pas que la mode existait. Je vivais dans un autre monde. Mais la mode m’amuse. Pour l’instant…

..................
Le jour d'avant
Une série documentaire inédite de 6 x 52mn réalisée par Loïc Prigent
Une coproduction : ARTE (Kornelia Theune, Catherine Le Goff), Sundance Channel,
Deralf (Loïc Prigent et Fabien Constant), Story Box Press (Lorraine Willems).

Le jour d'avant
vendredi, 2 mars 2012 à 02:40
Pas de rediffusion
(France, 2009, 52mn)
ARTE

Edité le : Tue Dec 29 17:31:22 CET 2009
Dernière mise à jour le : Wed Feb 23 19:08:43 CET 2011