Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> 20050203 > Dream - Heptones

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

28.04.05 - 23.55 : tracks - 28/04/05

Dream - Heptones

Depuis 40 ans, sa voix règne sur les Heptones, le plus grand trio vocal qu'ait enfanté la Jamaïque. Chanteur, bassiste de génie, c'est l'un des grands artisans de la révolution reggae. A 56 ans, Leroy Sibbles est toujours aussi explosif.

"Fatty Fatty" en écoute (real audio - 0mn30)

Leroy Sibbles – The Heptones : "Je pourrais apprendre à mes gars à faire des bombes et tous ces trucs, pire que ce qu’on voit aujourd'hui. On serait les terroristes numéro 1, les plus grands terroristes depuis les années 70. Ouais, je sais faire tout ça, je pourrais le faire. Mais c'est pas mon truc. Dieu m'a donné la basse.

Son premier hit "Fattie, Fattie" est aussi le premier morceau censuré en Jamaïque. Un hymne aux filles rondes, classé X, qui rend célèbres les Heptones jusqu'en Angleterre dés le milieu des années 60. Pour ce tube, il a trouvé l’inspiration sur le pas de sa porte.

Leroy Sibbles : "J'étais dans cette cour, il était à peu près midi, et cette fille, je crois qu'elle vivait là elle aussi, elle a ouvert la porte et elle est entrée. Comme elle était petite et grosse, large, j'ai commencé à chanter… A partir de là j'ai chanté toute la chanson. Et tout le monde dans la cour a adoré et m'a applaudi en criant "encore! Et tu sais ce que ma mère a dit? "Mon petit garçon a grandi!"

A Kingston en Jamaique, Leroy Sibbles est un héros national. Leroy a fait beaucoup de chemin depuis le ghetto de Trenchtown où il est né. A 16 ans, Leroy rencontre Earl Morgan, vendeur de journaux, et Barry Llewellin, mécano. Les Heptones signent chez Studio one en pleine ère Rocksteady. Inspirés par les groupes américains de gospel et de soul, fascinés par les hits de la Motown, les harmonies vocales deviennent des classiques de la musique jamaïcaine. Depuis quarante ans, leurs fans les suivent de la Jamaïque au Japon, de l'Europe au Canada.
Horace Andy lui a dédié cette chanson, "Mr Bassie". Chez Studio One de 65 à 70, Leroy déniche les talents, arrange les morceaux et surtout, signe les lignes de basse les plus importantes de l'usine à tubes jamaïcaines. De Dennis Brown, aux Abyssinians, jusqu'à Lee Perry, il est l'âme de la révolution reggae dont il jette les bases rythmiques.

Aujourd'hui, Leroy enchaîne toujours concerts et dub plates. En banlieue parisienne, les sound systems s'arrachent ses lyrics de killer, des déclarations de guerres à leurs concurrents payées cash.
.............................................
Liens
>> Le site officiel de Leroy Sibbles
>> Liens et infos
>> Discographie complète
>> Site d'un fan du label Studio One (en français)

Album
"Peace & Harmony Anthology" des Heptones
chez Trojan Records

Image
Crédit photo - reggae.fr

.............................................
TRACKS
Jeudi 28 avril 2005 à 23h50
Samedi 30 avril à 17h50
Rédaction: ARTE France, Program33
.............................................

Edité le : 28-04-05
Dernière mise à jour le : 28-04-05