Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> 20050203 > Dream - De La Soul

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

10.02.2005 - 23.50 : tracks - 21/03/05

Dream - De La Soul

Alice faisait un dream où le peace and love et le hip hop se tiendrait la main. Le rap marguerite ou daisy rap, tu l'as rêvé, De La Soul l'a inventé.

a lire aussi

>> Gagnez "The Grind Date" de De La Soul

Pos, Trugoy et Mase sont les rappeurs les plus sages de l’histoire du rap. Depuis 15 ans, humour et fantaisie ont toujours été les seules armes de De La Soul. Dès 89, au milieu de la violence du gangsta rap de Niggers With Attitude et des muscles de LL Cool J, ils jouent la carte du cool.

Trugoy : "On a commencé à une époque où le hip hop était aussi authentique, aussi dur que maintenant mais tu pouvais avoir Big Daddy Kane sur une pochette de disques habillé comme Jules César. C’était un plus humoristique, y avait un défi, c’était plus créatif qu’aujourd’hui. Pour De La Soul, débarquer à cette époque, ce n’était pas une grosse affaire. Si De La Soul arrivait maintenant au milieu des 50 CENT, JAY-Z et tout ces autres gars, déguisé en lapin sur ses pochettes de disques, ce serait certainement un peu différent."

Fils de postier ou d’infirmière, les De La Soul se sont tout de suite reconnus au lycée: c’étaient les trois barjos de la classe. Bien qu'ils aient grandi dans la légendaire Amytiville, mecque du film d'horreur, ils vouent leur âme à la soul plutôt qu'au diable.
En 89, ils enregistrent leur premier album sous l'aile du DJ producteur Prince Paul. Il a l'idée d'intégrer des samples hors des sillons battus, du rock pysché des Turtles à la jazz pop de Steely Dan. Et pour le titre, les De La Soul s'inspirent de l'un des plus grands chanteurs de country music : Johnny Cash. De La Soul proclame l'ère de la marguerite, le Daisy Age, en 89. Face au durcissement du rap, ils prêchent un hip hop détendu, prônant le peace and love. Mais craignant de passer pour des hippies, ils mettent fin à leur mouvement dès leur deuxième album.

Trugoy : "Quand on parlait de la période pâquerette, la première chose à laquelle on pensait c’était : il faut que nos danseurs jettent des fleurs pour représenter ce qu’on ressent avec notre musique, avec notre boîte de production. C’était juste l’aspect visuel de notre créativité, il ne s’agissait pas d’être des flower children, d’être Woodstock, rien de tout ça. C’était simplement la représentation d’un mot. "

Dès 89, les De La Soul participent au collectif Native Tongues aux côtés de Queen Latifah, des Jungle Brothers et d'A Tribe Called Quest. Avec leurs textes à la fois positifs et militants, le rap gagne de nouveaux publics. Même si les puristes leur reprochent au passage d'avoir vendu au fil des albums leur street credibility.

Posdnuos : "Je ne crois pas qu’on ait absolument besoin de la reconnaissance de la rue. Je pense que ceux qui sont issus de ce milieu la recherchent. Ils la respectent et la revendiquent dans ce qu’ils font. Par contre, la crédibilité, sans autre qualificatif, est une chose dont chacun d’entre nous a besoin d’une façon ou d’une autre, qu’il en soit conscient ou pas."

Leurs héritiers s'appellent Outkast, Spearhead, Dilated People ou Slum Village. De La Soul, lui, a passé toutes les modes et a su durer. C'est l'un des plus vieux groupes de rap en activité.

Trugoy : "La maison a de belles fenêtres toutes neuves, une belle porte d’entrée, le gazon est vert, mais les meubles à l’intérieur sont horribles, les gens ne font plus une maison du hip hop. Le hip hop c’est devenu un moyen de gagner de l’argent, de se faire payer… et c’est très bien, ça offre des opportunités à beaucoup d’entre nous, ça nous permet de sortir… "
.............................................

Nouvel album
"The Grind Date" de De La Soul chez Sanctuary/BMG

Le quiz
>> Gagnez "The Grind Date" de De La Soul

Liens
>> De La Soul - le best of et chronique de concert
>> Biographie, info et liens


.............................................
TRACKS
Un reportage de Stéphanie Binet
Jeudi 10 février 2005 à 23h50
Samedi 12 février à 17h50
Rédaction: ARTE France, Program33
.............................................

Edité le : 09-02-05
Dernière mise à jour le : 21-03-05