Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Cinéma sur ARTE > Cinéma sur Arte > Désengagement

Cinéma sur ARTE - 05/10/11

Désengagement

Film d’Amos Gitai (France/Allemagne/Italie, 2007, 1h48mn)
Avec : Juliette Binoche (Ana), Liron Levo (Uli), Jeanne Moreau (la notaire), Dana Ivgy (Dana), Hiam Abbass (Hiam)
Scénario : Amos Gitai, Marie-José Sanselme, Image : Christian Berger, Montage : Isabelle Ingold, Musique : Simon Stockhausen, Coproduction : ARTE France Cinéma, Agav Films, Agat Films & Cie, Agav Hafagot, Canal+, Coca Color, Eurimages Council of Europe, Pandora Film, R&C Produzioni

Amos Gitai met en scène les retrouvailles d'une famille au moment de l'évacuation de la bande de Gaza, en 2005. Un film magnifique, avec Juliette Binoche et Liron Levo.


2005. Uli, un policier israélien, s'apprête à coordonner l'évacuation de la bande de Gaza dans le cadre du plan de désengagement ordonné par Ariel Sharon. Mais suite au décès de son père, il doit rentrer en France où il retrouve sa soeur Ana. Chez le notaire, ils apprennent que leur père a légué une partie de son héritage à la fille d'Ana, que celle-ci a abandonné à sa naissance en Israël, vingt ans plus tôt. Ana décide de suivre son frère à Gaza pour retrouver sa fille. À leur arrivée, Ana et Uli sont pris dans la tourmente du retrait des colons...

Dernier film de la trilogie d'Amos Gitai sur les frontières (après Terre promise et Free zone), Désengagement est une nouvelle occasion pour le cinéaste israélien de faire partager ses interrogations sur le destin de son pays. Un film où se mêlent les langues et les nationalités, dont la mise en scène virtuose intègre comme toujours des aspects documentaires. Des retrouvailles d'un frère et d'une soeur à Avignon on passe à l'évacuation des colons israéliens réticents à quitter Gaza ; du luxe d'une maison bourgeoise aux camps militaires et aux préfabriqués... Servi par d'excellents acteurs, Amos Gitai parvient à entremêler l'histoire d'un peuple et celle d'une famille rattrapée par la brusque réalité du conflit israélo-arabe. "La réalité israélienne est comme un volcan, explique le cinéaste. En Europe, la lave a déjà refroidi, la configuration est clairement définie. En Israël, ce n'est pas le cas. On ignore ce qui va se passer. Dans ce film, on est au coeur du processus alors qu'il est en train de se dérouler. C'est une situation particulière et unique où le cinéma (qui est vraiment le medium de notre temps) peut observer et rendre compte de la réalité sur le vif."

Désengagement
mercredi, 5 octobre 2011 à 22:40
Pas de rediffusion
(France, Allemagne, Italie, 2007, 108mn)
ARTE F

Edité le : 26-09-11
Dernière mise à jour le : 05-10-11