Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Reportage

ARTE Reportage

Le magazine d'actualité internationale. Tous les samedis à 18h35. Présenté en alternance par William Irigoyen et Andrea Fies.

> ARTE Reportage > Cambodge : le médecin au violoncelle

Samedi 13 août 2011 à 19h15 - 01/09/11

Cambodge : le médecin au violoncelle

De Sébastien Mesquida et Yann Le Gléau – ARTE GEIE / What’s Up Productions – France 2010 - Rediffusion

Son arme, le violoncelle. Beat Richner est un pédiatre suisse, musicien reconnu, qui a révolutionné le système de santé au Cambodge en créant des hôpitaux ultra-modernes. Son credo : «développer une médecine de riche pour les pays pauvres».

Previous imageNext image
Sa fondation Kantha Bopha va fêter ses 20 ans d'existence et dans les chiffres, sa réussite est incontestable.
En deux décennies, des millions d'enfants cambodgiens ont pu être sauvés de la tuberculose ou de l'encéphalite japonaise, deux des grands maux qui frappent le pays. Des millions d'autres ont été vaccinés.

Et le pédiatre ne transige pas sur la qualité des soins : ses hôpitaux ont de quoi faire pâlir d'envie la plupart des services pédiatriques en Europe.
Scanners, IRM, laboratoires, banques du sang, blocs opératoires : c'est tout simplement les standards suisses qui ont été transposés au Cambodge, l'un des pays les plus pauvres du monde.
Un système révolutionnaire qui lui a attiré les foudres de l'Organisation Mondiale de la Santé et de nombres d'ONG qui dénoncent une «médecine Rolls Royce». Pourtant, l'intégralité des soins est gratuite pour des familles qui ne gagnent guère plus d'un dollar par jour.

Les 2000 médecins et infirmières cambodgiens de Kantha Bopha touchent des salaires sans équivalent pour un pays du tiers-monde, une manière de lutter contre la corruption et l'absentéisme qui gangrènent le système de santé au Cambodge.

Avec 35 millions de dollars par an, Beat Richner soignent 85% des enfants du pays. Une somme - dérisoire à l'échelle d'un état - qui est récoltée à la force du violoncelle par le pédiatre suisse. Dans les ruines d'Angkor ou à Zurich, il organise des concerts où Bach et un discours au vitriol font affluer les donations.

Mais ce concept d'humanitaire privé, basé sur le charisme d'un seul homme, n'a pas que des admirateurs. L'OMS ou le gouvernement cambodgien se demandent ce que deviendront ces hôpitaux lorsque le pédiatre aura disparu… Ils estiment que Beat Richner fait aussi un état dans l’état et empêche le Cambodge de développer sa propre pédiatrie.

L'équipe d'Arte Reportage est allée enquêter sur ce système de santé unique au monde, sur ce médecin-musicien qui a déjà récolté des centaines de millions de dollars pour les enfants du Cambodge.




ARTE Reportage
samedi, 20 août 2011 à 06:00
Pas de rediffusion
(France, 2011, 42mn)
ARTE

Edité le : Tue Aug 02 18:14:27 CEST 2011
Dernière mise à jour le : Thu Sep 01 18:23:45 CEST 2011