Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Reportage

ARTE Reportage

Le magazine d'actualité internationale. Tous les samedis à 18h35. Présenté en alternance par William Irigoyen et Andrea Fies.

> ARTE Reportage > Canada : pilotes du Saint Laurent

Samedi 25 août 2012 à 19h15 - 25/07/12

Canada : pilotes du Saint Laurent

de Michel Dumont, Emmanuel Royer, Melissa Decaire et Anne Rigollet – ARTE GEIE – France 2011 - Rediffusion

Le Saint Laurent est l’un des plus grands fleuves au monde, il est aussi, en matière de navigation, l’un des plus dangereux. Ses eaux sont peu profondes, il faut veiller à ne pas quitter le chenal aménagé et, en descendant depuis Québec, tenir compte des marées dont l’amplitude peut atteindre jusqu’à six mètres.




Previous imageNext image
Véritable poumon économique de l’est canadien, voie d’approvisionnement du Meadle West américain, le Saint Laurent connaît un trafic intense. Tous les navires qui l’empruntent sont obligés d’embarquer à leur bord un pilote qui va les guider et assurer leur sécurité.

Du lac Ontario à l’Atlantique, quatre secteurs de pilotage ont été définis. En sortant des grands lacs, une suite d’écluses et de canaux permet d’arriver jusqu’au port de Montréal.

De Montréal à Trois Rivières, le Saint Laurent traverse le lac Saint Pierre au milieu duquel il a fallu drainer un chenal. Puis c’est Québec et ses ponts, l’île d’Orléans, l’île au Coudres et, dernière étape pour les pilotes, les Escoumins, aux portes de l’Océan Atlantique.

Ils sont plus de deux cents pilotes à se relayer sur tout le parcours dont deux femmes. Tous ont été au préalable "capitaine au long" cours avant de suivre deux années de formation de pilote sur un des quatre secteurs. Pour tous les équipages naviguant sur le Saint Laurent, les pilotes sont de précieux anges gardiens.




Edité le : 25-07-12
Dernière mise à jour le : 25-07-12