Taille du texte: + -
Accueil > Musique > Bojan Z

JOURNAL DE LA CULTURE - 06/12/06

Bojan Z, maître du xénophone

En 1989, Bojan Z reçoit le Prix pour Meilleur musicien de jazz en Yougoslavie. Sa musique aux sonorités très particulières lui a valu depuis une renommée internationale. L'année dernière, ce virtuose du clavier s'est vu décerner le prestigieux prix Hans Koller. Il vient de signer avec son trio, un sixième album, Xenophonia.

Musiques

Voir le reportage (real video - 3mn51)

Xenophonia : au départ ce néologisme devait sonner comme une blague. Puis Bojan Z l'envisage comme un concept. Né à Belgrade, vivant en France depuis 20 ans et toujours en partance, le compositeur a voulu développer sur cet album l'idée d'identité et de repère.

A l'aide de son xénophone, le compositeur s'affranchit du jazz classique en créant des sonorités distordues, quasi électriques. Un son unique que Bojan Z compte bien faire partager. Depuis l'enregistrement de Xenophonia, Bojan est donc resté avec le trio initial. A la contrebasse, Rémi Vignolo et aux baguettes, Ari Hoenig qui bat la mesure ou plutôt la démesure. Une alchimie qui sonne juste.
...........................................
Tournée
Le Bojan Z trio sera à nouveau en tournée en mars-avril 2007.
Pour les dates exactes, surveillez la rubrique « news and concerts » du site officiel de Bojan Z.
>> Le site officiel de Bojan Z

Album
"Xenophonia" du Bojan Z Trio
paru en mai 2006
chez Label Bleu

Liens
>> Le site officiel de Bojan Z
>> Le site officiel d’Ari Hoenig
>> Le site du label
>> Une critique de l’album Xenophonia sur le site de culture jazz
>> "Bojan Z, le xénophile et le xénophone", une interview par Vincent Bessières dans Jazzman
..........................................................................................
Le Journal de la culture
Novembre 2006

Edité le : 06-12-06
Dernière mise à jour le : 06-12-06