Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Reportage : mort à crédit

ARTE Journal - 21/02/12

Birmanie : mort à crédit

La Birmanie vit ses premiers frémissements démocratiques. Après des décennies sous la botte d'une impitoyable junte militaire, les Birmans se prennent à rêver d'un avenir meilleur dans un pays où la dictature les a condamné à l'extrême pauvreté. Il est loin le temps où la Birmanie prospérait dans les années 60. Les sanctions, et les décisions incohérentes de la junte ont asphyxié le pays. Aujourd'hui, le salaire moyen est d'environ 35 euros par mois. Un birman sur trois vit dans la pauvreté. Pour beaucoup, même mourir est un luxe. C'est pour offrir aux plus pauvres des funérailles dignes de ce nom qu'un ancien acteur birman a fondé l'ONG « Free funeral service society ». Reportage Damien Wanner et Soe Myat Thu.

Edité le : 20-02-12
Dernière mise à jour le : 21-02-12