Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Birmanie : Aung San Suu Kyi en campagne

ARTE Journal - 07/04/12

Birmanie : Aung San Suu Kyi en campagne pour les législatives

Aung San Suu Kyi franchit une nouvelle étape, décisive pour l'ouverture de la Birmanie à la démocratie : l'opposante historique et lauréate du Prix Nobel de la Paix a déposé sa candidature aux élections législatives partielles du 1er avril prochain. C'est la première fois que la "Dame" de Rangoun est candidate. Elle se présente pour son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dans la circonscription de Kawhmu, près de Rangoun.

Réhabilitation de la LND
La LND avait été dissoute par la junte en mai 2010, après avoir annoncé son intention de boycotter les législatives. Le Parti présentera d'autres candidats dans d'autres circonscriptions. 48 sièges - dans les deux chambres du parlement et les assemblées régionales - sont à pourvoir. Ils ont été laissés vacants par des élus devenus ministres du nouveau gouvernement "civil'.


Le gouvernement civil multiplie les signes d'ouverture
Réhabilitation de l'opposante Aung San Suu Kyi, amnistie et libération de centaines de prisonniers politiques...depuis l'auto-dissolution de la junte en mars dernier, le gouvernement "civil" birman multiplie les gestes d'ouverture par une série de réformes historiques. Même les médias semblent bénéficier de la petite brise de liberté qui souffle désormais sur le pays.


Bruxelles récompense Rangoun
La Birmanie semble désormais en mesure de songer à sa réintégration dans le concert des nations. Réunis à Bruxelles, lundi 23 janvier, les Ministres européens des Affaires étrangères ont décidé de suspendre les interdictions de visa qui frappent l'ensemble des hauts reponsables birmans dont le président Thein Sein. Et Bruxelles d'ajouter : si les gestes d'ouverture du gouvernement civil birman se poursuivent et conduisent "à l'avènement d'un État démocratique" cette mesure pourrait préfigurer l'annulation progressive des sanctions imposées à la Birmanie. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, annonce une prochaine visite à Rangoun ainsi que l'ouverture d'un bureau de l'Union européenne en Birmanie.



Damien Wanner, envoyé spécial d'ARTE Journal, a profité de la visite du Ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, pour rendre compte des changements actuels en Birmanie. Notre dossier





Reportages










Articles








Nos archives sur la Birmanie






Edité le : 16-01-12
Dernière mise à jour le : 07-04-12