Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Mode à Berlin

Mode à Berlin

Un trio exclusivement féminin nous dévoile le rapport des Berlinois au vêtement, à la mode, au temps et aux activités qui s'en nourrissent.

> Fashion Week 2010

Mode à Berlin

Un trio exclusivement féminin nous dévoile le rapport des Berlinois au vêtement, à la mode, au temps et aux activités qui s'en nourrissent.

Mode à Berlin

Mode à Berlin - 05/07/10

Berlin joue sa propre carte dans le monde de la mode en juillet 2010

Du 7 au 11 juillet 2010, Berlin replonge dans le stress et le strass de la Fashion Week. Pour sa sixième édition, la capitale allemande s’imposera t-elle comme une destination incontournable de la galaxie ès mode ? L’avis de Maïa Guarnaccia, vice-président d’IMG Fashion Europe, responsable de l’organisation de la Berlin Mercedes-Benz Fashion Week.


Quelles sont les nouveautés 2010 de la Berlin Fashion Week ?
Cette année, nous présentons près de trente créateurs : des marques bien établies comme Hugo Boss, Custo Barcelona mais aussi de jeunes talents allemands, Marcel Ostertag ou Kilian Kerner en tête. Notre calendrier inclut en outre le "Green Showroom", un collectif de designers présentant de la mode « verte » car on a pu constater l’éclosion d’un véritable intérêt autour de la mode éthique.

Quelles vont être les grandes tendances 2011 ?
Ce sont les journalistes qui vont assister aux prochains défilés qui détermineront les tendances de l’été prochain. Et je ne voudrais pas divulguer la vision des créateurs pour 2011. Pour autant, je suis convaincu de la créativité des collections à venir : à Berlin, nous aimons mélanger des labels connus et des débutants – sur les podiums, il y en aura donc pour tous les goûts. Berlin est si éclectique que nous ne voulons pas limiter la Fashion week à des défilés de haute couture ou à du prêt-à-porter. Cela ne serait pas du tout représentatif de cette ville qui incarne une niche pour tout et tous.

La crise économique a t-elle affecté le business de la mode ? Et dans quelle mesure ?
Depuis la chute du Mur, Berlin a toujours été un défi économique. La plupart des créateurs de mode locaux continuent d’avoir du succès car ils ont appris à tirer parti de cette situation. Il y a beaucoup de moyens intelligents de réduire les coûts des défilés, comme par exemple envoyer des e-invitations au lieu de cartons en papier, voire économiser sur les coûts de production. Pour les designers, participer à la Fashion Week est toujours un bon moyen pour attirer l’attention sur leur travail. Cette année, nous n’avons pas observé de baisse du nombre de participants.

Quels sont les partenaires de la Berlin Fashion Week ?
Mercedes-Benz, DHL, Hannspree, Jade Maybelline et Peek&Cloppenburg. L’événement est également soutenu par le Sénat pour l’Économie, la Technologie et les Femmes. En général, nous recherchons des partenaires qui puissent contribuer aux défilés grâce à leur expertise et pas seulement leur argent : DHL achemine par exemple les collections des créateurs dans le monde ; Jade Maybelline se charge du maquillage et des coiffures durant les shows ; la marque Peek&Cloppenbourg
présente le « Designer for Tomorow Award » et le Sénat soutient les jeunes créateurs en les aidant à prendre en charge les frais des défilés. C’est grâce à ces soutiens que les tarifs pour exposer à la Fashion Week berlinoise restent relativement bas : même les créateurs en début de carrière peuvent participer.

Les Fashion Week se multiplient à travers le monde : n’est-ce pas un peu difficile de trouver sa place ?
Nous ne sommes pas vraiment en compétition avec les mêmes noms, ce qui explique pourquoi tant de Semaines de la mode peuvent coexister. La Berlin Fashion Week est plus petite que les quatre autres organisées à Londres, Paris, New York et Milan : c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle nos créateurs reçoivent ici davantage d’attention qu’ils n’en obtiendraient ailleurs. Notre objectif est de créer une plateforme d’exposition pour les créateurs allemands, afin qu’ils ne soient pas obligés d’aller montrer leur travail à Londres ou à Milan. Si les grandes marques internationales souhaitent également être présentées ici, parce qu’elles plaisent à un large marché en Allemagne ou souhaitent étendre leur clientèle, c’est parfait ! Chacun est le bienvenu à Berlin. Marc Jacobs adore présenter à New York, Chanel à Paris et Hugo Boss à Berlin.

Peut-on dire que la Fashion Week berlinoise a de plus en plus de succès ?
C’est en juillet 2007 que nous avons lancé la première Fashion Week avec environ dix créateurs présents sur les podiums. Ils sont près de trente aujourd’hui, ce qui démontre une croissance constante, qui nous rend très heureux. Le salon de prêt-à-porter Bread& Butter a en outre quitté Barcelone pour revenir à Berlin. Personnellement, je crois que la qualité des collections présentées augmente et que Berlin reste très authentique. Nous ne prétendons pas être Paris, Berlin distille une merveilleuse créativité et c’est ce que nous souhaitons montrer au monde avec cette semaine de défilés.

Propos recueillis par Prune Antoine

Edité le : 01-07-10
Dernière mise à jour le : 05-07-10