Taille du texte: + -
Accueil > Livres / BD > "Berlin Trafic" de Julien Santoni

ARTE culture - 11/04/08

"Berlin Trafic" de Julien Santoni

Le premier roman de Julien Santoni, jeune normalien de 28 ans, est malheureusement passé inaperçu. Pour nous, c’est un coup de cœur et, qui sait, un coup de pouce pour une œuvre d'une incroyable force.

Voir le reportage (windows media)

Dans "Berlin Trafic", le personnage central, Salv, a tout perdu : son meilleur ami, atteint du sida, s’est suicidé ; ses proches, des travailleurs immigrés, sont emportés par un incendie. La culpabilité ronge Salv et Paris se transforme en tombeau où les morts reviennent le hanter ; il décide alors de partir à Berlin, ville d’un renouveau espéré, ville des possibles. Là bas, il goûte au fric et aux corps faciles mais ne trouve toujours pas la paix : les morts sont toujours là, tenaces.

Julien Santoni : "Pour le narrateur, Berlin est une ville fausse du moins qui l'a déçu, qui l'a trompé. Il s'attendait en fait à la grande révolution des Gueux. Et il se rend compte finalement que la Révolution 89 ça sent le macchabée en loden. "

Son rêve d’une nouvelle vie, d'une nouvelle Europe est de courte durée : pour enterrer ses morts, Salv devra apprendre à vivre avec leur souvenir et devra aussi admettre son héritage culturel et littéraire pour mieux s'en éloigner.
C’est un roman d'apprentissage donc : comment faire son deuil, comment affronter la vie, apprendre à se connaître mais aussi, comment trouver sa voie, sa VOIX, son style ? Car c'est un style complètement improbable, traficoté, entre argot purotin et langue crasse, dure, familière, une nouvelle langue pour un nouvel auteur et pour un grand roman. Un trafic habile du langage, entre hommage à la littérature classique et l'envie furieuse de proposer enfin autre chose.
..........................................
Le livre
"Berlin Trafic"
de Julien Santoni
chez Grasset
Berlin trafic est un parcours initiatique où le jeune narrateur, " en miettes " après la mort de son ami, essaie de se " ravauder ", à l'image de Berlin qui ne cesse, depuis la chute du Mur, de se reconstruire… Obsession du corps malade, tentation du suicide, tragédie où le risque du sida instaure une nouvelle temporalité, Berlin trafic raconte avant tout l'histoire d'un deuil qui s'achève et les errances d'un jeune homme qui va jusqu'aux confins de la folie. Ironie mordante, comique de certaines scènes burlesques, art du croquis et galerie de portraits carnavalesques, ce premier roman témoigne aussi de la haine de l'homophobie ou du racisme.

L'auteur
Julien Santoni
Julien Santoni est né en 1979. En 2000, il devient élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm. Il étudie les lettres classiques, l'histoire de l'art et devient agrégé de lettres modernes avant de s'installer à Berlin. Il a enseigné quelques années à l'université de Bordeaux 3 avant de devenir professeur dans le secondaire en région parisienne. Berlin trafic est son premier roman.
..........................................................................................
ARTE culture
Avril 2008

Edité le : 11-04-08
Dernière mise à jour le : 11-04-08