Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> 20050203 > Backstage - Weird folk

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

10.02.2005 - 23.50 : tracks - 11/10/13

Backstage - Weird folk

Back to the future! On croyait les avoir enterrés, mais les hippies reviennent plus folk que jamais.

a lire aussi

Devendra Banhart "Poughkeepsie"
CocoRosie "Terrible Angels"
Animal Collective "Who could win a rabbit"
Vidéo de Joanna Newson "Sprout and the Bean"
Vidéo de Devendra Banhart "Little Yellow Spider"


Leur messie, Devendra Banhart, tient son nom du gourou indien de ses parents. A 23 ans, il n'a pas de domicile connu et cultive le mystère. La presse a vu en lui le prince d'un nouveau courant, mystique et surréaliste: la weird folk, une folk bien barrée. Devandra enregistre son disque en deux semaines dans l'Amérique profonde devant des animaux empaillés. Il signe ainsi le manifeste d'une génération « lo fidelity » qui tourne le dos au showbiz et au tumulte urbain.

Devendra Banhart : "C’est comme les fourmis, c’est un exemple. Elles créent de magnifiques villes, puis s’en vont et chassent, trouvent de la nourriture et créent ces superbes œuvres d’art. Et c’est un peu ce que nous faisons lorsque l’on va en ville, après on se sépare et on retourne dans nos cavernes de fourmis. "

De San Francisco a New-York, Devendra Banhart fédère les groupes weird folk comme Vetiver, White Magic, The Queens of Sheeba ou Cocorosie qui l'accompagnent parfois dans ses tournées. Comme lui, la plupart ont décidé de rompre les amarres et de s'improviser travellers.

Joanna Newson, 23 ans, a grandi dans une petite ville de Californie. Quand elle ne tape pas dans les mains, elle joue de la harpe avec brio. C'est l'un des grands talents de la scène Weird Folk.

La Weird Folk défend une vision de l’Amérique loin des traders de Wall Street. Un retour aux sources semblable au travail d'Alan Lomax, qui passa 60 années de sa vie à traquer la musique populaire américaine dans ses moindres recoins, jusqu'à ses racines africaines ou européennes. Cette somme de données, regroupée dans son "Global Jukebox" connu un gros succès sur les campus américains à la fin des années 50 avant d'inspirer la contre-culture rock des années 60, de Bob Dylan à Neil Young. A New-York, Nathan s’occupe de l’édition des enregistrements d’Alan Lomax. Dont une centaine sont sortis en CD. Pour lui la folk a toujours été la musique des gens qui n’ont pas le pouvoir!.

Joanna Newson s’est lancée sur scène aprés avoir entendu des enregistrements de Lomax, et plus particulièrement de Texas Gladden, cette grand-mère texane qui chantait des berceuses pour enfants.

Loin de parodier la folk des 60's, la Weird Folk regarde vers l'avenir. A New York, Animal Collective, créé il y a 4 ans, casse tous les clichés en s’inspirant des rythmes répétitifs des Indiens et des Africains, sur fond d'électro et de noise.

Panda Bear / Animal Collective : "Je ne pense pas que la folk ça doit être un gars ou une fille avec une guitare… Pour moi c’est plus l’expression de ton mode de vie, l’expression de ta communauté ou de ta culture. "

Panda Bear vit aujourd’hui à Lisbonne où il s’est marié et a trouvé une vie plus paisible qu’aux Etats-Unis. Comme lui, les membres de son groupe sont des amis d’enfance qui ont grandi dans le punk-rock. Quand il n'est pas devant sa table de mixage, Geologist travaille comme chercheur en océanographie à Washington DC.

C'est avec des instruments d'enfant et dans le lo-tech que les deux sœurs Sierra et Bianca , du duo CocoRosie on régéneré la folk. Élevées sur la route, elles ont traversé les Etats-Unis avec leur père qui prêchait dans les réserves indiennes.

Bianca / CocoRosie : "L’infinité de possibilités qu’offre la technologie nous détourne de notre but, de nos chansons, notre état d'esprit ou de nos projets. Un rythme disco… si t’as besoin de danser dans la rue, tu choisis un de ces trucs disco et tu peux y aller!"

.............................................
Albums
"Rejoicing In The Hands" de Devendra Banhart chez YoungGod Records
"The Milk-Eyed Mender" de Joanna Newson chez Drag City
"Sung Tongs" de The Animal Collective chez Fat Cat
"La maison de mon rêve" de CocoRosie chez Touch and Go Records
"Blues songbook" d'Alan Lomax chez Rounder Records

En écoute
CocoRosie - deux titres de l'album "La maison de mon rêve"
En écoute "Terrible Angels"
En écoute "Butterscotch"

Devendra Banhart - deux titres de l'album "Rejoicing In The Hands"
En écoute "This Is The Way"
En écoute "Poughkeepsie"

Joanna Newson - vidéo tirée de l'album "The Milked-Eyed Mender"
Vidéo "Sprout and the Bean"

Animal Collective - un titre tiré de l'album "Sung Tongs"
En écoute "Who could win a rabbit"


Chroniques CD
>>
>>

.............................................
TRACKS
Un reportage de Gabrielle Culand
Jeudi 10 février 2005 à 23h50
Samedi 12 février à 17h50
Rédaction: ARTE France, Program33
.............................................

Edité le : 02-09-08
Dernière mise à jour le : 11-10-13