Taille du texte: + -
Accueil > Monde > 28 minutes

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

> Ce soir > Art contemporain et patrimoine : mariage d'intérêt ou artistique ?

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

Du lundi au vendredi à 20h05

L'émission du 26 juin à 20h05 - 26/06/12

Art contemporain et patrimoine : mariage d'intérêt ou artistique ? - 28 minutes

Avec Joana Vasconcelos et Paul Ardenne


Vous pouvez (re)voir l'émission pendant 7 jours sur ARTE +7 après la diffusion à l'antenne.



A la Une ce soir, l’exposition de la première femme artiste à investir le château de Versailles : Joana Vasconcelos. Depuis plus de dix ans, les monuments historiques accueillent régulièrement des artistes contemporains dans le but de faire dialoguer les époques, et la tendance s’intensifie. Le Centre des Monuments Nationaux a élaboré un programme jusqu’au mois d’octobre : des artistes vont exposer dans une trentaine de sites, dont le Mont Saint-Michel et le château de Rambouillet. La démarche ne fait pas l’unanimité, et la réputation mercantile de l’art contemporain ne joue pas en sa faveur. D’où notre question du jour : "Art contemporain et patrimoine : mariage d’intérêt ou artistique ?".

 

Pour en parler, Elisabeth Quin reçoit l’artiste portugaise Joana Vasconcelos. Son exposition au château de Versailles durera jusqu’au 30 septembre et interroge la condition féminine à travers les âges.

A ses côtés, Paul Ardenne. Commissaire d’exposition et historien de l’art, il a écrit de nombreux essais sur l’art contemporain.

 

Les artistes investissant l’espace des monuments est un phénomène vieux d’une dizaine d’années. Mais le « Journal du Temps » nous rappelle qu’en 1964, Chagall refaisait le plafond de l’Opéra de Paris…

 

Du côté des chroniqueurs…

 

Le mélange des époques, entre art contemporain et monuments, fait toujours polémique, cependant la culture de masse actuelle s’inspire beaucoup de l’ « art ancien ». Thomas Schlesser a relevé des clins d’œil aussi bien dans la haute couture que dans le cinéma.

 

Mélanger les époques c’est aussi mélanger les styles, au risque de détonner. Eva Bester est tombée sur des oeuvres parfois improbables…



Edité le : 05-01-10
Dernière mise à jour le : 26-06-12