Taille du texte: + -
Accueil > Monde > Adieu Camarades ! 1975-1991 > Quelques témoins

Adieu Camarades ! 1975-1991

Cliquez ici...

Adieu Camarades ! 1975-1991

25/01/12

Adieu Camarades ! - Quelques témoins racontent

Les mardis 24, 31 janvier et 7 février 2012 à partir de 22h20



Andrei Grachev
Directeur adjoint du département international du comité central et plus tard porte-parole de Gorbatchev

« Et nos dirigeants se sont convaincus que le socialisme était l’aboutissement de l’évolution historique. L’histoire ne peut pas aller à reculons. Après avoir franchi le pas et s’être installé dans un pays, le socialisme devait y être maintenu coûte que coûte. »


Paul Cozighian
Témoin du dernier discours de Ceauşescu en décembre 1989

« La caméra tremble, Ceauşescu continue. Il y a un mouvement de panique sur la place. C’est là que j’ai pris ma caméra pour filmer. Là, ce sont les premières images que j’ai prises clandestinement sur la place de l’université. Il est 14h30, une heure et demie après que Ceauşescu ait interrompu son discours. Ils crient : ‘Le peuple veut des élections libres !’ C’était la première fois que j’entendais ça. Je filmais tout en ayant la chair de poule. »


Dr. Herbert Richter
Directeur du plus grand complexe industriel en RDA

« Nous avons fait une grave erreur dans la construction du camp socialiste : nous avons créé un marché socialiste. Nous avons établi notre propre marché pour ne pas rentrer en compétition avec les marchés extérieurs. Nous étions contents de nous, d’être dans notre camp, d’avoir lancé le Spoutnik et le premier cosmonaute dans l’espace. Mais là où il fallait vraiment réussir, sur le plan économique, nous avons échoué. »


Alexei Kondaurow
Général du KGB au département 9

« Le gang des 8 (les huit généraux qui organisèrent le putsch en 1991) se rendit à la datcha de Gorbatchev en Crimée et lui annonça son intention de prendre le pouvoir. Un témoin raconte que celui-ci ne fit aucune réponse comme à son habitude. Il voulait voir ce qui allait se passer. Ce n’est pas le comportement d’un sécrétaire général qui a tous les pouvoirs. »


Bozena Rybicka
Militante du Solidarnosc secrétaire de Lech Walesa

« D’un côté il y avait les ouvriers du chantier naval et de l’autre leurs familles et des habitants de Gdansk, de telle façon que paradoxalement, la porte censée séparer ces gens les unissait.»
............................................
Série documentaire inédite (6x52mn)
Réalisation : Andrei Nekrasov
AUTEUR S : Jean-François Colosimo et György Dalos
Coproduction : Arte France, Arte G.E.I.E, ZDF/ARTE ,
Artline Films, Gebrueder Beetz Filmproduktion, TVP,
YLE1, RT S, histoire

Edité le : 07-12-11
Dernière mise à jour le : 25-01-12